Livres

« Le rabaissement » de Philip Roth, entre érotisme et désolation.

« Le rabaissement » de Philip Roth, entre érotisme et désolation.

27 janvier 2013 | PAR Le Barbu

« Le rabaissement » est un court roman sorti en 2011 et qui appartient au cycle « Nemesis » composé de cinq romans dont nous avons chroniqué le dernier du même nom en novembre 2012. Trentième livre de Philip Roth et troisième volet du cycle, « Le rabaissement » paraîtra en poche en février 2013 chez Gallimard Folio. Retour sur le combat d’un homme, entre érotisme et désolation.

 

Simon Axler, acteur, 65 ans, dont plus de quarante passés à triompher à Broadway, ne sait plus jouer juste. Il ne trouve plus le ton, il est comme hors du coup.

« le charisme qui avait été le sien, toute son originalité, ses singularités, ses traits distinctifs, tout ce qui avait fonctionné pour Falstaff, Peer Gynt et Oncle Vania […], rien de tout cela ne marchait plus, quel que fût le rôle ». Dans ses cauchemars, « il se retrouvait piégé dans le rôle d’un homme privé de lui-même, de son talent, de sa place dans le monde, un homme méprisable qui n’était rien de plus que l’inventaire de ses défauts ».

Un séjour en hôpital psychiatrique et un divorce plus tard, revoici Simon, retiré à la campagne, bientôt rejoint dans sa retraite par Pegeen. Elle a vingt-cinq ans de moins que lui, elle est la fille d’un couple de comédiens de seconde zone, des amis de jeunesse de Simon. En outre, Pegeen est lesbienne – elle vient de rompre avec sa compagne Priscilla, qui a décidé de changer de sexe et de « devenir un homme hétéro ». Pegeen, elle aussi, a entrepris de se transformer, en femme hétérosexuelle. Et c’est à Simon, devenu son amant, qu’elle confie la tâche de mener à bien la métamorphose.

Elle va lui inspirer une passion érotique et ainsi le ramener à la vie, au sexe, le seul remède. Cependant, loin d’avoir transformé Pegee comme il le croyait, loin d’avoir été son Pygmalion et de l’avoir comblée, Axler s’est nourri d’illusions, creusant ainsi son propre malheur.

La vie est une grande scène de théâtre où chacun interprète le rôle qui lui est imparti à divers moments de son existence. Pour Simon Axler, c’est l’heure du dernier rôle dans une pièce qui se joue en trois actes.

Dès le départ, Philip Roth ne nous laisse aucun espoir quant à l’issue tragique de cette histoire entre dépression, sexe et suicide. C’est le propre du « Cycle Némésis », cette série de courts romans placés sous les lugubres auspices de la vengeance et de la mort.

Traitant les thèmes qui lui sont chers – le sexe, la vieillesse et la mort – Philip Roth nous livre, avec ce trentième roman, une pièce noire, tranchante, aux reflets sombres et bruts.

« Le rabaissement » n’a pas fait l’unanimité lors de sa sortie. Certains retournent contre l’auteur les premiers mots du livre, censés s’appliquer au héros : « Il avait perdu sa magie »… Mais de quel écrivain, auteur de plus de trente livres, exigerait-on qu’il produise un chef-d’œuvre à chaque fois ?

 

Philip Roth, Cycle Némésis : courts romans

« Le rabaissement », Trad. de l’anglais (États-Unis) par Marie-Claire Pasquier

Collection Folio, Gallimard, Parution prévisionnelle : 31-01-2013

Prix prévisionnel  5,95 €

H&M revient pendant la Fashion Week de Prêt à porter de Paris
Petits secrets et grands privilèges de l’Assemblée nationale, par Bruno Botella
Le Barbu
Le Barbu voit le jour à Avignon. Après une formation d'historien-épigraphiste il devient professeur d'histoire-géogaphie. Parallèlement il professionnalise sa passion pour la musique. Il est dj-producteur-organisateur et résident permanent du Batofar et de l'Alimentation Générale. Issu de la culture "Block Party Afro Américaine", Le Barbu, sous le pseudo de Mosca Verde, a retourné les dancefloors de nombreuses salles parisiennes, ainsi qu'en France et en Europe. Il est un des spécialistes français du Moombahton et de Globalbass. Actuellement il travaille sur un projet rock-folk avec sa compagne, et poursuit quelques travaux d'écriture. Il a rejoint la rédaction de TLC à l'automne 2012 en tant que chroniqueur musique-société-littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *