Un fil à la patte

Un fil à la patte

18 novembre 2013 | PAR Theatre-Liberte

Fernand de Bois d’Enghien va se marier avec la fille de la baronne Duverger. Pour ce noceur invétéré, c’est l’occasion inespérée de se renflouer ! Il doit donc rompre avec Lucette, chanteuse de cabaret que Bouzin, auteur peu talentueux d’airs populaires, courtise sans succès. Il n’est pas seul : le fier général Sud-Américain Irrigua est aussi sur les rangs. Mais Lucette se réserve pour Fernand, alors qu’elle est sur le point d’être engagée pour chanter à ses fiançailles… Pour rendre compte de la ridicule médiocrité des comportements humains que dévoile l’imbroglio insensé de la pièce, Jean-Claude Fall a choisi la simplicité et la fluidité. Allégée de sa théâtralité bourgeoise du XIX e , le metteur en scène transpose l’action dans les années 50 et pose un décor jouant sur la transparence : une mise à nu de la machinerie diabolique de Feydeau et du mécanisme théâtral lui-même. Comme souvent avec la compagnie La Manufacture, la musique est servie sur un plateau (avec les chansons de Reinhardt Wagner, compositeur pour le cinéma et complice de Jean-Michel Ribes) pour un projet tout à fait fou comptant douze comédiens et trois musiciens.

Mexican Corner
Croquefer et Tulipatan
Theatre-Liberte
Soutenez Toute La Culture