La théorie de l’hydre

La théorie de l’hydre

14 octobre 2015 | PAR Weidmann-Charlotte

CRÉATION LA LOGE 2015-2016

Ecriture : Samuel Pivo, Pauline Coffre
Jeu : Pauline Coffre
Lumière : Julie Lorant
Aide à la scénographie : Gala
Aide à la mise en scène : Noémie Rimbert, Olivier Maurin

Projet supporté par la compagnie La Corde Rêve

Ventre parle d’une mère qui a violé ses enfants. Puis qui a menti à la justice, dénonçant d’innombrables innocents. Ventre ne refait pas le procès de Myriam Badaoui. Ventre tourne autour de l’idée qu’il y a encore autre chose à dire après le passage de la justice, après le passage de la presse, après le passage du dégoût. Parce que parler du « monstre » – un nom nouveau donné à cette femme par les reportages et nos instincts – amène à penser, justement, des endroits impensés. Les grecs se sont bien coltiné Médée… Ici, on vient pour se confronter à un monstre contemporain.

Une saison en enfer
Ventre (Essai sur l’affaire Outreau)
Weidmann-Charlotte