Cinema

« The Artist »: Michel Hazanavicius et Jean Dujardin Fnac St-Lazare

10 octobre 2011 | PAR Olivier Handelsman

Jean Dujardin n’arrête jamais, même lorsqu’il faut sortir de la comédie. Sur une idée de Michel Hazanavicius, le génial réalisateur de La Classe Américaine et des deux derniers opus de la série OSS 117, il donne la réplique sans un mot à Bérénice Béjo dans « The Artist ».  Ce film muet, librement inspiré de la vie de Greta Garbo et John Gilbert, deux fois primé à Cannes, sort au cinéma ce mercredi, et à cette occasion la Fnac Saint-Lazare organisera une rencontre entre l’acteur principal, son réalisateur et leur public. A ne pas manquer.

1927, Hollywood. George Valentin (Jean Dujardin), accompagné de son petit chien (Uggy, récipiendaire de la Palme Dog à Cannes) est une star accomplie du cinéma muet, un prince de l’émotion, un dieu de l’expression silencieuse, un artiste de music-hall émérite. Enchaînant les films romantiques où son image de sex-symbol lui fait multiplier les conquêtes, il est un jour pris en photo embrassé par celle qui, encore personne, deviendra quelques années plus tard la star du parlant Peppy Miller (Bérénice Béjo).

Même s’il est séduit par la jeune figurante, puis actrice, il ne se fait jamais à l’idée de l’avènement d’un cinéma sans dialogues intermittents sur fond noir, sans la magie du jeu d’acteur pur. Du coq sûr de lui au volatile déplumé, Valentin voit son monde s’effondrer, sa carrière et son mariage abattus en plein vol. Mais celle qui fut son admiratrice, et qui n’a jamais cessé de l’aimer, le retrouve par hasard, pour ne plus jamais le quitter…

« The Artist » est plein d’audace et de souci du respect de l’époque qu’il essaie de dépeindre. Après avoir séduit le jury de Cannes présidé par Robert de Niro, et le président américain Barack Obama, Michel Hazanavicius et Jean Dujardin se soumettent (enfin) au regard du public, ce mercredi 12 octobre, pour une séance de questions-réponses et une présentation générale de ce nouveau chef-d’œuvre.

 

Cet événement est gratuit et ouvert au public, dans la limite des places disponibles.


Infos pratiques

Tendance automne-hiver : les bottines victoriennes
Skype, sauvé de la moulinette européenne
Olivier Handelsman
Olivier Handelsman est étudiant en master de management à Grenoble École de Management, et étudie en échange à la Simon Fraser University de Vancouver (Colombie-Britannique, Canada) au second semestre 2013-2014. Licencié de Sciences Économiques à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne, Olivier est intéressé par la micro-économie, l'entrepreneuriat, le management stratégique, de l'innovation, de la musique, des systèmes d'information et des nouvelles technologies. Olivier Handelsman a été scénariste de courts et longs-métrages en machinima (images de synthèse issues de jeux vidéo), et a une expérience professionnelle de pigiste dans différents médias tels que le journal Le Point (hors-série Références), PC Jeux et Millenium Source, ainsi que d'auditeur de service client, de programmeur Visual Basic et de démonstrateur produit.

2 thoughts on “« The Artist »: Michel Hazanavicius et Jean Dujardin Fnac St-Lazare”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


    A propos

    Toute La Culture : Comment choisir ?
    Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

    L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
    Soyez libres… Cultivez-vous !

    Soutenez Toute La Culture