Cinema

Sortie DVD : Crossdresser, quatre beaux portraits de travestis

15 décembre 2011 | PAR Olivia Leboyer

Un documentaire respectueux et pudique sur un rituel singulier : mais conjugué ici au pluriel, en quatre portraits. Sortie DVD le 15 décembre 2011.

Chantal Poupaud filme quatre hommes qui partagent une même passion : se travestir en femme. Il s’agit, pour eux, d’un rituel, d’une véritable cérémonie. Fidèle à cet esprit, le documentaire suit les quatre protagonistes d’un même regard, sous le même angle. On les voit monter un escalier, en hommes, avec un gros sac. Qu’est-ce qu’il y a dans le sac des filles ? chante Camille. Plein de belles choses, de petits trésors, de secrets, que nos quatre hommes ont plaisir à nous montrer. Avec précaution, ils sortent de leur sac des chaussures à talons hauts, des robes, des bas, des porte-jarretelles, des prothèses mammaires, des faux culs, des perruques, des bijoux, ainsi qu’une impressionnante quantité de maquillage.

Dans le miroir, fabuleux mundus muliebris, nous les voyons se transformer progressivement. Dans le même temps, ils nous parlent, nous livrant ce qu’ils souhaitent nous livrer. Nulle question intrusive, nulle relance : Chantal Poupaud les filme à nu, en toute simplicité.
Sous nos yeux, ils deviennent Nicole, Lolita, Auxane et Virginie Perle. En femme, ils sont eux-mêmes, et pas une autre personne. Ils sont mariés ou ils l’ont été, ils aiment les femmes. Ils ne sont pas homosexuels, mais ils aiment aussi que des hommes les regardent comme on désire une femme.
A la fin de chaque portrait, on voit une femme aux yeux brillants de joie ouvrir la porte pour, enfin, s’aventurer dans la rue.
Un beau documentaire.

Crossdresser, de Chantal Poupaud, France, 2010, 80 minutes, Les Films du Paradoxe, Sortie le 15 décembre 2011. Prix :19€90.

Des vents contraires – Jalil Lespert, Olivier Adam, Benoît Magimel : un trio qui émeut.
Lady Gaga, objet d’art pour Ariel Wizman
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *