Cinema

Sortie ciné : Don Giovanni, naissance d’un opéra

10 mai 2010 | PAR Geraldine Pioud

Mythique et mystérieuse, l’histoire de Don Giovanni passionne autant qu’elle révolte. Dans son dernier film, Don Giovanni, Naissance d’un opéra, le réalisateur Carlos Saura nous propose sa version de la légende.

Don Giovanni est de ces personnages fictifs qui ont marqué l’histoire des arts : de la littérature à la musique, en passant par le cinéma, sa vie fût l’objet de nombreuses suppositions. Aujourd’hui c’est le réalisateur Carlos Saura, toujours inspiré par la musique, qui met en images la naissance de l’opéra Don Giovanni. L’histoire est celle de Lorenzo da Ponte (Lorenzo Balducci), jeune prêtre, ami de Casanova (Tobias Moretti), banni de Venise par l’inquisition. Arrivé à Vienne, l’Empereur Joseph II lui demande d’écrire le livret des Noces de Figaro de Mozart (Lino Guanciale). Le jeune librettiste connaît un grand succès. Son ami Casanova lui suggère alors d’écrire le livret d’un nouvel opéra inspiré de sa propre vie, Don Giovanni, qui serait composé par Mozart.

Film historique certes, mais la question centrale de l’oeuvre ne réside pas dans la fidélité complète des faits : le cinéma est là (aussi) pour romancer la réalité. Carlos Saura nous raconte la légende, avec ses yeux et avec sa subjectivité. Il assume ses décors en carton pâte, son esthétique baroque et ses costumes extravagants. L’époque est à la démesure, tout est gigantesque et surfait : les perruques, les bijoux, les idées, les attitudes et la création. Le siècle des Lumières est en train de s’achever et avec lui tous les concepts qui ont permis de passer du classique au rococo, et du rococo au néo-classique. Une richesse culturelle incroyable qui a fait notre monde contemporain. Le film parle de cela, mais surtout de musique : deux heures d’images délirantes sublimées par une bande son parfaite, mettant en avant (si besoin était) tout le génie de Wolfgang Amadeus Mozart. Au milieu de ce flot d’informations les comédiens semblent prendre un plaisir fou, comme envoûtés par la figure du commandeur! Il y a de l’énergie dans Don Giovanni, Naissance d’un opéra, de la folie et de la richesse, si bien qu’en sortant de la projection on en reste sans voix : il faut toujours un peu de temps pour digérer l’Histoire.

Don Giovanni, Naissance d’un opéra, de Carlos Saura, avec Lorenzo Balducci, Lino Guanciale, Emilia Verginelli, Tobias Moretti
Sortie en salle le 12 mai 2010

Infos pratiques

Le Grand Palais rénové
Ça jazz sous les pommiers
Geraldine Pioud

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *