Séries

Raising Hope : moi, mon papa, il est beauf…

Raising Hope : moi, mon papa, il est beauf…

14 mai 2011 | PAR Philippe Lesaffre

Aux Etats-Unis, la FOX diffuse à la mi-mai le dernier épisode de la saison 1. La série, née en 2010, débarque sur Canal + Family au mois de juillet – M6 a aussi acheté les droits de diffusion. Raising Hope, une comédie loufoque créée par Greg Garcia, met en scène une famille issue de la petite classe moyenne un peu cinglée sur les bords.

Imaginez un peu… un homme de 23 ans qui devient papa du jour au lendemain, suite à une idylle d’une nuit avec une condamnée à mort. En ménage avec ses beaufs de parents et de son arrière grand-mère maternelle, il se voit obligé d’éduquer sa fille Hope. Une activité des plus risquées. Qui va chambouler sa terne vie à jamais. Maladroit, Jimmy Chance (Lucas Neff) va au départ accumuler bourdes et gaffes, comme lorsqu’il vomit sur son bébé au moment où il change sa couche pour la première fois.

Les scènes cocasses se suivent et ne se ressemblent pas. Les personnages se montrent hilarants. En particulier arrière grand-maman – Maw-Maw pour les intimes – si souvent à l’ouest et très peu lucide. Ou encore les parents, davantage préoccupés par leur vie au début de l’histoire que de l’éducation de la petite dernière. Jeunes (ils sont devenus parents à 15 ans) et laxistes, ils font presque tâche face à la surprenante maturité de Jimmy. Une figure paternelle sous le toit de cette famille un brin loufoque ? Toujours est-il que les trois parents, proches l’un de l’autre, vont trouver une solution. Chacun s’occupera de Hope à tour de rôle… à sa façon.

Le créateur de la série, Greg Garcia (My name is Earl), n’a pas raté son retour sur le petit écran. Et, au tableau général, il n’a pas oublié d’ajouter, outre l’humour décalé, une poignée de romance. Le protagoniste en pince pour une employée de supermarché, sa future collègue. Mais manque de bol – on s’en doutait quand même -, elle n’est pas célibataire. Il faut bien conserver un peu de suspense.

La Fox a rapidement commandé une saison entière (22 épisodes de 22 minutes) puis une deuxième saison. A regarder sans modération.

Raising Hope, sitcom créé par Gregory Garcia, avec Lucas Neff, Martha Plimpton, Garret Dillahunt, Shannon Woodward, Cloris Leachman, 1 saison, 22 épisodes, Etats-Unis (FOX).

Danger Mouse & Daniele Luppi : tous les chemins mènent à Rome…
La Grande maison de Nicole Krauss
Philippe Lesaffre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *