Séries
Ouverture de Séries Mania par « True Detective »

Ouverture de Séries Mania par « True Detective »

23 avril 2014 | PAR Enora Le Goff

Le festival Séries Mania s’est ouvert mardi 22 avril au Forum des Images par la présentation des deux premiers épisodes de la série True Detective et ce en présence de son créateur Nic Pizzolatto, applaudi chaleureusement par le public, venu en masse.

Le nombre de spectateurs présents résume bien la reconnaissance nouvelle du public et de la critique pour le médium sériel. Avec humour Nic Pizzolatto nous a parlé de son parcours, comment pour lui la série s’est avérée être une promotion sociale , en effet selon lui « avant personne n’avait lu mon livre dans mon pays, aujourd’hui tout le monde a vu la série, la reconnaissance est venue du médium qui apparaît comme beaucoup moins influent et important que la littérature ». 

Diffusion des deux premiers épisodes de la saison 1 de True Detective

Speech officiel : Louisiane 2012. Un meurtre macabre oblige la police à rouvrir une enquête vieille de 17 ans. Deux inspecteurs, Rust Cohle et Martin Hart, doivent replonger dans leurs souvenirs afin de faire la lumière sur l’identité du serial killer qui sévit dans la région. Brillamment mise en scène par Cary Fukunaga (Sin Nombre), interprétée et dialoguée, cette nouvelle série porte le thriller noir à un niveau rarement atteint.

True Detective prend donc place en Louisiane, le créateur Nic Pizzolato joue de ce cadre, ambiance confinée et oppressante des bayous, population pas toujours encline à aider les détectives… Les deux personnages principaux incarnés par Matthew Mc Conaughey et Woody Harrelson interprètent à la perfection ces deux flics ayant beaucoup évolué et parcourant avec plus ou moins de franchise, plus ou mois de difficulté ce passé marquant gravitant autour du meurtre d’une jeune fille. La série oscille continuellement entre passé et présent, apportant un rythme créateur de dynamique, révélant les failles et les évolutions des personnages.

La série ne semble pas révolutionner le genre du polar, mais elle l’illumine c’est sur. Un meurtrier psychopathe qui pose des bois de cerf sur ses victimes (on peut penser ici à la série Hannibal), un couple de policiers forcément très différents, l’un mince, instable psychologiquement mais d’une intelligence à toute épreuve, l’autre qui s’incarne bien plus dans le corporel, une belle famille, une maîtresse régulière …

Pour autant dans ce cadre plutôt basique HBO réussi à mettre indéniablement sa patte, un décor qui s’incarne à l’écran comme un personnage à part, un bayou tortueux à l’image des psychologies des personnages. La musique quant à elle est exceptionnelle et participe de l’ambiance générale de la série et la réalisation finie d’élever le tout, offrant de magnifiques séquences jouant avec les lumières et les lieux dignes des plus grands polars glauques. La série s’appuie aussi sur des dialogues bien fournis, les discours philosophico-métaphysiques de Cohle notamment, alors certes True Detective est verbeuse, mais pour autant jamais vide de sens, tout concorde, chaque dialogue apporte quelque chose à la construction et la psychologie des personnages.

Aussi la découverte de cette série entre dans les règles  de l’art du polar, sans vraiment le révolutionner elle apporte un souffle nouveau et une construction complexe qui ne peut que donner envie au spectateur d’en savoir plus sur ce duo exceptionnel de détectives.

Où voir True Detective ? Série HBO distribuée en France par OCS, donc visible sur les plateformes à la demande pour les abonnés.

Visuels (c): images de la série, trailer de la saison 1

Infos pratiques

Musée du Domaine départemental de Sceaux
Echomusée
Clouard-Geraldine_1

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *