Cinema

Rendez-vous avec un ange : Isabelle Carré et Sergi Lopez dansent la valse des couples qui ne se parlent pas

Rendez-vous avec un ange : Isabelle Carré et Sergi Lopez dansent la valse des couples qui ne se parlent pas

20 mai 2011 | PAR Yaël Hirsch

Pour leur premier long métrage au Cinéma, Sophie de Daruvar et Yves Thomas co-signent un film sensible sur un couple qui ne se parle pas.  Non dits, mystères, peu d’actions, scènes de vie, apparition de la cantatrice Mireille Delunsch et de Xavier Beauvois en homme ivre dans un bar,  « Rendez-vous avec un ange » est signé 100 % cinéma français. Il aborde néanmoins avec poésie un thème douloureux : l’euthanasie. Avec la lumineuse Isabelle Carré dans le rôle principal et un Sergi Lopez caractériel et mélomane dans le rôle du mari qui épie…

Un soir, Judith (Isabelle Carré), infirmière,  est renvoyée de l’hôpital pour faute grave. A ce tournant de sa vie, elle ne pense qu’à une chose : ne pas être en retard à l’Opéra Garnier où se produit la cantatrice préférée de son mélomane de Roland, son mari (Sergi Lopez) : Mireille Delunsch. Mais Judith n’y comprend rien à l’opéra malgré les admonestations bourrues de Roland. A la maison, c’est lui qui domine, et Judith ose à peine s’exprimer. Si bien qu’elle préfère lui cacher son renvoi. Chaque matin, Roland conduit donc Judith au travail, avant de partir lui-même travailler dans un magasin de chaînes hi-fi. Mais Roland finit par apprendre la vérité. Il décide de ne rien dire à Judith et de la suivre. De plus en plus lumineuse et de mieux en mieux habillée, Judith a en effet de mystérieux rendez-vous, de jour, comme de nuit, dans des appartements et des hôtels particuliers des beaux quartiers. Roland devient presque fou devant ce comportement insaisissable.

Filmé de manière naturaliste et évoluant lentement sur les notes de Philippe Boesmans, « Rendez-vous avec un ange » plaire à ceux et celles qui aiment le « Cinéma français » avec ses plus grandes qualités (les dialogues, la précision dans la descriptions des rapports humains) et tout ce qu’on lui reproche (manque d’action, de rebonds et parfois même de véritable intrigue). Le film est porté par deux comédiens exceptionnels, et malgré tout légèrement à contre-emploi : Isabelle Carré sort magistralement du rôle de la grande fille toute simple et se « hupperise » dans ses tenues extravagantes, tandis que si Sergi Lopez joue encore une fois les grands macho louches, son amour pour l’opéra est une touche originale et inattendue. Surtout, « Rendez-vous avec un ange » parvient à aborder sans jugements ni a priori la douloureuse questions de l’euthanasie. La scène de duo entre Isabelle Carré et la regrettée Claude Winter (décédée le 25 avril dernier) où la deuxième demande à « boire le chanpagne » avant d’en terminer avec la souffrance est tout simplement bouleversante.

« Rendez-vous avec un ange », de Sophie de Daruvar et Yves Thomas, avec Isabelle Carré, Sergi Lopez, Maya Sansa, Mireille Delunsch, Claude Winter, Jérémie Lippmann et Xavier Beauvois,  France , 2011, 1h38, Sortie le 1ier juin 2011.

 

Infos pratiques

L’Arbre à Vœux prend ses quartiers parisiens
Pan, Irina Brook propose sa version de Peter Pan au théâtre de Paris
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “Rendez-vous avec un ange : Isabelle Carré et Sergi Lopez dansent la valse des couples qui ne se parlent pas”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *