Cinema

Remake gore et punchy de l’œuvre de Romero-L’armée des morts

Remake gore et punchy de l’œuvre de Romero-L’armée des morts

02 janvier 2018 | PAR Pierre Descamps

La rétrospective Romero continue à la Cinémathèque avec le film l’Armée des morts qui était présenté à l’édition de l’année 2004 du Festival de Cannes. En réadaptant le film Zombie, Zack Snyder nous propose un remake de bonne facture avec de surprenants ajouts mais avec néanmoins des maladresses qui ne nous font pas oublier l’original.

Zack Snyder est décidément un réalisateur surprenant capable du meilleur (la merveilleuse adaptation de Watchmen) comme du pire ( récemment Justice League!).
Globalement, ce réalisateur a souvent comblé les attentes des spectateurs et des studios en proposant des films spectaculaires et efficaces, une sorte de cinéma grand public avec une réalisation soignée et un style très percutant.

Pour son premier film, il n’est pas question de copier Romero mais de proposer une version plus punchie et actuelle de Zombie. Dès le début du film, un rythme d’enfer s’installe, une tension naît dans la communauté. Les hommes s’entre-dévorent entre eux sans que l’on comprenne pourquoi, on a d’ailleurs pas le temps de réfléchir, il faut déjà s’enfuir!

Très efficace dans ses premiers pas, le film ne s’arrêtera pas, les zombies sont partout et le répit n’est pas proposé dans le pack de survie!

La plus grande faiblesse du film se situe dans le propos politique du film, superficiel par rapport à celui de Romero. Les pistes effleurées ne tiennent pas vraiment la route, le propos sur la surconsommation est recopié sur l’œuvre originale mais il n’est pas réadapté à l’époque. Le film pêche terriblement dans la partie satire, on s’amuse peu dans ce centre commercial inhabité.

Paradoxalement en étant plus gore, le film est également plus sérieux que l’original. Il propose un style plus violent et plus rythmé, entre le film de survie et le film d’action brut.
Cependant, le film est très inventif dans toutes les nouvelles propositions scénaristiques, les personnages sont très différents de l’opus originel et de nombreux déroulements de l’intrigue se déploient.
De véritables apports qui n’en font pas un remake paresseux mais un vrai nouveau film de survie à lui-seul. Une belle surprise et un bon film qui est loin d’égaler l’original mais qui nous offre un bon moment de cinéma !

Visuel : ©Gage Skidmore/ Affiche film

 

Gagnez 3×1 paire de chaussettes Cabin Socks
« La Mégère apprivoisée », chorégraphie et mise en scène de Jean-Christophe Maillot exécutées par les Ballets de Monte Carlo
Pierre Descamps

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *