Cinema

QUINZAINE : « LES GARÇONS ET GUILLAUME, À TABLE ! » DE GUILLAUME GALLIENE, SUCCÈS TOTAL DE LA QUINZAINE DES RÉALISATEURS

QUINZAINE : « LES GARÇONS ET GUILLAUME, À TABLE ! » DE GUILLAUME GALLIENE, SUCCÈS TOTAL DE LA QUINZAINE DES RÉALISATEURS

20 mai 2013 | PAR Edwige de Montalembert

Premier long métrage du comédien Guillaume Galliene de la Comédie-Française, le film est une superbe adaptation de sa pièce de théâtre Les Garçons et Guillaume, à table !  Le comédien y interprète deux rôles : le sien et celui de sa mère. Le résultat est excellent de comique et de sensibilité pour ce film qui se veut un hommage à la féminité mais aussi à celui de la vocation d’acteur. Guillaume Galliene a présenté le film suite à la projection, accompagné de la metteure en scène Claude Mathieu, qui l’a dirigé. Tous deux ont rappelé l’importance de l’élément théâtral pour l’adaptation.

Guillaume est le fils cadet d’une fratrie de trois garçons. Décidément plus proche de sa mère que de ses deux frères qui ne cessent de le bizuter, Guillaume s’invente un masque de fille, pour mieux plaire à sa mère, croit-il. A tel point que le nuit, Guillaume joue à être Sissi l’Impératrice. Mais lorsque son père le surprend affublé de la couette de son lit autour des hanches, à la façon d’une robe, le garçon est envoyé illico en pension, qui plus est de garçons. Les événements s’enchaînent, Guillaume grandit mais il se retrouve pris à son propre jeu. Toute sa famille croit qu’il est homosexuel. Cette histoire, Guillaume la raconte, sur scène, dans un one man show.

Standing ovation pour le comédien suite au film. Une spectatrice s’excuse de l’indiscrétion de sa question sur la part de fiction et la part d’autobiographie du film. Le comédien répond chaleureusement: “il n’y a que les réponses qui sont indiscrètes. Toutes les questions sont bonnes à être posées”. Dans ce récit ouvertement autobiographique, le comédien réalisateur fait le portrait d’un jeune garçon qui veut à tout prix se différencier de ses frères, pour exister aux yeux de sa mère adulée. Le comédien apporte subtilité et finesse à ce personnage, pris dans un jeu de rôle plus ou moins conscient mais qui va le conduire à de nombreux malentendus: à force de jouer à la fille – scènes d’anthologie où Guillaume imite tellement bien sa mère, que son père et sa grand-mère s’y méprennent – Guillaume se croit homosexuel.

Pour réussir cette prouesse de mise en scène, Galliene mêle espace théâtral et fiction cinématographique. Le cadre bourgeois dans lequel il évolue devient le théâtre de cette mascarade familiale et celui de la scène théâtrale où Guillaume donne son spectacle est le reflet de la réalité. Voilà de quoi redonner du souffle à la comédie française !

Les garçons et Guillaume, à table ! Un film et un scénario de Guillaume Galliene avec Guillaume Galliene, André Marcon, Françoise Fabian, Nanou Garcia, Diane Kruger. France, Gaumont, 1h25. En compétition à la Quinzaine des réalisateurs.

Visuel : (c) EDM

 Tous les articles sont à retrouver dans le dossier Cannes.

Ségolène Royal, Cette belle idée du courage
La puissance et la profondeur du flamenco, derniers temps forts au festival de La Villette
Edwige de Montalembert

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *