Cinema
Prud’hommes, un film documentaire sensible et plein d’humour

Prud’hommes, un film documentaire sensible et plein d’humour

06 juin 2011 | PAR Olivia Leboyer

Stéphane Goël a réussi, avec une autorisation exceptionnelle, à filmer des audiences prud’homales, à Lausanne. En posant un regard intelligent et bienveillant sur un monde du travail tendu, chambre d’échos des souffrances de la société, il livre un très beau film documentaire : utile et agréable à voir ! Sortie le 8 juin 2011.

Un film documentaire sur le système judiciaire ? On pense évidemment au remarquable travail de Raymond Depardon, avec Délits flagrants (1994) et 10e Chambre, instants d’audience (2004). Pour réaliser un bon film documentaire, il ne suffit pas de poser sa caméra et de laisser tourner : la qualité du regard est essentielle. Et, cette qualité-là, Stéphane Goël la possède ! Tourné à Lausanne, Prud’hommes est une petite merveille d’intelligence et de sensibilité. Grâce à un montage enlevé (rythmé par les panneaux « ouvert » et « fermé » que l’huissier accroche), les saynètes s’enchaînent avec bonheur. Il s’agit ici d’observer la gamme des conflits qui peuvent survenir dans un monde du travail rendu encore plus dur depuis la crise économique. A l’instar de Depardon, Stéphane Goël se garde de porter un jugement définitif sur la marche du système judiciaire : avec patience, il regarde comment les parties en présence (plaignants, syndicalistes, avocats, juges) entrent en dialogue, se jaugent et parviennent, ou non, à se comprendre et à s’entendre. Ce sont de petites choses, un mot, un argument, qui peuvent, soudain, faire pencher la balance. Certaines histoires sont hilarantes, d’autres plus tristes, mais toutes nous sont montrées avec un vrai souci d’humanité. Lors d’une scène irrésistible, les deux avocats marchandent pied à pied pour fixer le montant des indemnités à verser ! On ne sait plus si on est bien dans un tribunal ou sur un marché ! C’est cette simplicité, ce côté direct des rapports humains que parvient à capter Stéphane Goël. Bonhomie, bienveillance, humour, toutes ces qualités précieuses donnent à Prud’hommes un charme certain (auquel participe également l’accent suisse, si chantant !). Un film documentaire passionnant, fin, lucide et drôle comme tout : à ne surtout pas manquer !

Prud’hommes, film documentaire de Stéphane Goël, Suisse (2010), 1h25, montage Loredana Cristelli. Sortie le 8 juin 2011.

Simon Dalmais, The Songs remain, un bel album pop + concerts aux Déchargeurs
Sziget, focus #2 : Dizzee Rascal, Interpol, Afrocubism, The Chemical Brothers
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *