Cinema

Promised land : Matt Damon et Gus Van Sant à nouveau réunis

Promised land : Matt Damon et Gus Van Sant à nouveau réunis

23 novembre 2012 | PAR Elodie Rustant

Après Nouveau Départ où Matt Damon goûtait aux joies de la vie à la campagne accompagné de la bombe Scarlett Johansson, c’est à présent dans un bled paumé d’une Amérique frappée par la crise économique qu’il part plein d’espoir.

Annoncé comme militant et écolo, le film marque la nouvelle collaboration entre Matt et son ami le grand Gus Van Sant. Plus question pour Matt de jouer les gentils pères de famille, il se glissera cette fois dans la peau d’un représentant d’un important groupe énergétique bien décidé à profiter de la détresse des habitants pour racheter leurs terres afin d’y lancer une série de forages. Mais confronté à l’hostilité et au courage des habitants pas prêts d’abandonner ainsi leurs terrains, ses certitudes sur sa vie seront remises en cause.

Le pitch rappelle beaucoup le Erin Brockovich de Stephen Soderbergh (2000), on compte donc sur Gus Van Sant pour éviter l’écueil du film bien pensant et pour nous plonger dans une de ces asphyxiantes spirales  dont il a le secret.

Pour la petite histoire, la réalisation du film devait à l’origine être l’œuvre de Matt Damon qui, débordé, préféra confier cette tâche au réalisateur de Elephant, Will Hunting et Paranoid Park.

On y retrouvera notamment Rosemarie De Witt, jolie révélation de Your Sister’s Sister récompensée au Festival de Deauville.

On murmure déjà à Hollywood que Promised land aurait toutes ses chances pour les Oscars…

Une place à prendre de J.K Rowling: une satire féroce des rapports humains
Le Piss Christ de Serrano une nouvelle fois attaqué
Elodie Rustant

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *