Cinema
Perfect sense, Ewan McGregor et Eva Green amoureux au-delà des sens

Perfect sense, Ewan McGregor et Eva Green amoureux au-delà des sens

27 mars 2012 | PAR Olivia Leboyer

Dans Perfect sense (présenté à Sundance et au Festival du Film britannique de Dinard), Eva Green et Ewan McGregor incarnent deux amants frappés par une étrange épidémie : progressivement, ils se mettent à perdre leurs cinq sens. L’amour va-t-il au-delà ? Sortie le 28 mars.

Après Contagion de Soderberg, voici un autre film anxiogène sur une épidémie brutale, qui n’épargne personne sur la planète. Peu à peu, les êtres humains se mettront à errer comme des larves, privés de leur perceptions du monde. Dans ce contexte, Susan (Eva Green) rencontre Michael (Ewan McGregor) au hasard d’une cigarette lancée d’une fenêtre. Début d’une jolie histoire d’amour sur fond de chaos. C’est d’abord le goût qui disparaît. Un vrai problème pour Michael, qui est cuisinier… Manger un bon plat ou un morceau de savon, cela revient soudain au même. Or, si toutes les sensations disparaissent progressivement, l’amour est pour Susan et Michael une émotion nouvelle : tous deux avaient un peu renoncé à l’idée de l’amour et voilà qu’il leur tombe dessus, alors que tout le reste fout le camp !
L’idée était séduisante (le casting aussi) et le film brille par quelques jolies scènes. Mais le scénario manque de finesse et l’on suit la progression de la maladie sans réellement s’attacher aux personnages. Les séquences où nos deux amants se jettent voracement sur tout ce qui les entoure pour le dévorer (des fleurs, des poulets) est notamment assez grotesque. Un peu d’humour aurait été bienvenu pour faire de cette fable sur l’amour un film vraiment singulier. Tel quel, il manque quelque chose pour que l’on adhère (ou peut-être est-ce nous qui avons perdu le sens critique ?).

 

Le nouvel album de Carmen Maria Vega « Du Chaos naissent les étoiles »
L’affaire Dussaert de Jacques Mougenot
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture