Cinema

Paul Verhoeven, président du Jury de la prochaine Berlinale

Paul Verhoeven, président du Jury de la prochaine Berlinale

13 décembre 2016 | PAR William Meignan

Par Samuel Petit

Le réalisateur néerlandais à la riche filmographie, entre Hollywood et cinéma d’auteur européen, présidera le jury de la 67ème édition de la Berlinale.

L’annonce a été faite vendredi dernier : le réalisateur et scénariste hollandais Paul Verhoeven succédera cette année à Darren Aronofsky (« Black Swan ») et à Merly Streep (« La dame de fer ») à la tête du Jury des Internationalen Filmfestspiele Berlin, plus connu sous leur diminutif : la Berlinale dont la 67ème édition se tiendra du 9 au 19 Février prochain.

Pour Dieter Kosslick, le directeur du festival, le jury aura la chance d’être présidé par un réalisateur qui, au cours de sa carrière, a exploré les registres les plus variés, aussi bien en Europe qu’à Hollywood. « Il se reflète dans sa large filmographie son audace créative qui se distingue par sa diversité et la volonté constante d’expérimenter ».

Le nouveau président n’est pas un inconnu à la Berlinale : il avait déjà présidé en 2013 le Berlinale Talent Campus (aujourd’hui Berlinale Talents) où il avait explicité son approche, ses méthodes ainsi que sa vision de l’univers de la production cinématographique aux États-Unis et en Europe.

Celui qui dans sa jeunesse avait d’abord étudié la physique et les mathématiques  ne débuta sa carrière de réalisateur qu’en 1969 avec la série néerlandaise à succès « Floris – l’homme avec m’épée ». Avec son second long-métrage en 1973, le thriller érotique « Turkish Delight » et la nomination du film dans catégorie meilleur film étranger aux Oscars 1974 que débutera véritablement sa carrière internationale.

Au début des années 1980, Verhoeven part s’installer à Hollywood où il a alors pour ambition de faire rentrée certains codes du cinéma d’auteur dans les box-office du monde entier. Ainsi se lance-t-im dans la réalisation de films d’action et d’anticipation : ses plus grandes réussites de cette période étant sans doute son « RoboCop » de 1987 et « Total Recall’ en 1990.

C’est un revanche à nouveau avec un thriller érotique dans la même veine que les films de de sa période néerlandaise mais produit avec les moyens d’Hollywood, « Basic Instinct » (1992), que Verhoeven connaît son plus grand succès à ce jour. Le film qui fit connaître Sharon Stone au grand public obtint aussi deux nominations aux Oscars.

Verhoeven retourna par la suite à ma Science-fiction avec « Starship Troopers » en 1997 avant de s’essayer en 2000 au film d’horreur avec « Hollow Man ». En 2006, après plus de 20 ans aux U.S.A., Verhoeven retourne vivre en Hollande et retrouve un cinéma plus européen avec un film basé sur l’histoire d’une résistante hollandaise au cours de la seconde guerre mondiale, « Black Book ».

Son dernier film en date, « Elle » avec Isabelle Huppert dans le rôle principal, est sorti cette année en salle. On y retrouve des thèmes chers au nouveau président du Jury de la Berlinale : les impacts psychologiques de pratiques SM et le surpassement de traumatismes liés à l’enfance.

La composition complète du Jury, ainsi que les films en compétition devraient être connus dans les jours ou semaines à venir.

Les shoots de Combas à la collection Lambert
Les nominations 2017 des Golden Globes enfin dévoilées !
William Meignan

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *