Cinema

Noir océan, souque ferme mais prend le large

16 juin 2011 | PAR Coline Crance

Noir Océan est le dernier film de Marion Hänsel. Il relate les essais nucléaires à Mururoa en 1972. Adapté de deux nouvelles d’Hubert Mingarelli de la collection  » Océan pacifique » édité au Seuil , ce périple de trois garçons embarqués à bord pour une mission inconnue peine à convaincre.

 

Trois garçons à bord d’un navire de Marine française en 1972, participent aux essais nucléaires à Mururoa, dans le Pacifique, inconscients des dangers qu’ils encourent et des effets dramatiques pour la planète…

Dans cette histoire de mission secrète et de nucléaire ce qui choque à première vue c’est le manque de réalisme. Le climat dramatique de cette  » terrible » mission, la dureté de la vie à bord des navires de la Marine française ne sont pas vraiment saisis. Nos trois compères, Moriaty, Massina et le souffre douleur de l’équipage Da Maggio semblent malgré quelques aléas plutôt être partis en stage de voile. Alors que le danger rôde, que l’horreur du nucléaire est encore très présent dans les esprits, Marion Hansel réalise une ambiance dans lignée de la dramatique d’Un premier de cordée de Frison-Roche.  La faiblesse de l’interprétation des trois personnages principales laisse suggérer par ailleurs un manque dans la direction des acteurs. Les trois mousquetaires n’en sont pas à leurs premiers films mais pourtant les échanges et les grands moments d’émotions partent indéniablement à la dérive.

Mais le vrai problème de Noir Océan , c’est qu’il n’est en aucun cas ennuyeux. Dans Noir Océan, personne ne se lasse tout le monde recherche l’horizon. Intrigué, le spectateur peine en effet à déterminer son objectif. Mais que souhaite réellement montrer Marion Hänsel ? L’égoïsme du gouvernement français pour avoir envoyer des marins aussi jeunes sur le front radioactif ? L’horreur du nucléaire ? La dégradation de la faune et de la flore ? La troisième supposition est peut-être la bonne si le dernier quart heure du film est analysé.  Le regard de Marion Hänsel se pose alors enfin sur cette flore paradisiaque, ces cannettes de bières jetées à la mer par nos jeunes marins et surtout trouve son paroxysme dans la crise de Moriaty qui énervé, bouleversé par les essais nucléaires, se met à jeter tous les crabes qu’il trouve dans un grand feu géant pour que les autres marins comprennent l’horreur du bateau … Non finalement, personne n’a rien vu à Mururoa …

Noir Océan, un film de Marion Hänsel avec Adrien Jolivet, Nicolas Robin, Romain David. durée : 1h40 , sortie en salle le 22 juin 2011

Infos pratiques

Les forces contraires à la Loge Théâtre
Festival Respirations : une bouffée d’air frais
Coline Crance

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *