Cinema

My name is Khan en France le 26 mai

04 mai 2010 | PAR Margot Boutges

Que les fans se réjouissent, ils pourront bientôt découvrir sur les écrans français le dernier film de Karan Johar. La superproduction Bollywood la plus attendue de 2010 ne débarque en France que trois mois après sa sortie en Inde et dans les pays d’accueil d’une diaspora indienne très développée. Les Français devront attendre le 26 mai pour découvrir « My name is Khan », qui a déjà rencontré un accueil public phénoménal à l’étranger.  La bande-annonce est déjà diffusée dans les cinémas UGC, ce qui nous laisse présager une large diffusion.

Karan Johar est sans aucun doute le réalisateur indien le plus adulé dans son pays et le plus exporté à l’étranger. Réalisateur, scénariste et producteur, il est la figure majeure du nouveau cinéma Bollywood qui s’est dessiné dans les années 1990. Il a donné un formidable coup d’accélérateur au genre, en faisant le pont entre tradition et modernité, Orient et Occident. Les trois films qu’il a réalisé avant My name is Khan sont les plus gros cartons du cinéma indien : Kuch Kuch Hota Hai (qui sera prochainement adapté par le réalisateur lui même sous la forme d’un dessin animé avec des animaux anthropomorphiques), Kabhi Khushi Khabie Gham (La famille indienne en français) et Khabhi Alveda Naa Kena ont rassemblé des moyens colossaux et constituent trois heures de comédie, de danse, d’émotion et de grand spectacle.

Le succès des films de Karan Johar repose en grande partie sur  son duo d’acteurs fétiche : Shahrukh Khan/Kajol. Il s’agit du couple d’acteurs le plus célèbre de  la cinématographie bollywoodienne des quinze dernières années, sortes d’incarnations modernes de Rama et Sita, héros de l’épopée indienne du Ramayana. Le couple s’est formé en 1995 sur le tournage de Dilwale Dulhania Le Jayenge, sous le regard de Karan Johar qui n’était alors qu’assistant-réalisateur. Il s’est maintenu sans relâche au fil des films de ce dernier, à l’exception de Khabhi Alveda Naa Kena duquel Kajol était absente. Le duo s’est exceptionnellement reformé pour My name is Khan mais on craint que cela soit pour la dernière fois. L’actrice avait en effet initialement décidé d’arrêter les tournages et n’a accepté de « dernier rôle » que par fidélité au réalisateur et à son partenaire de jeu.

Karan Johar est réputé pour aborder des thèmes encore controversés en Inde. Khabhi Alveda Naa Kena qui se déroule dans le milieu de la diaspora indienne à New York explore les affres de l’adultère. My name is Khan raconte l’histoire de Rizvan Khan (Shahrukh Khan) qui souffre du syndrome d’Asperger depuis l’enfance. Arrivé à l’âge adulte, il tombe amoureux de Mandiraavec (Kajol) qu’il épouse et avec qui il part s’installer à Saint-Francisco. Aux Etats-Unis, son handicap mental le rend suspect aux yeux des autorités qui le prennent pour un terroriste. Ce film aborde la lourde question de la stigmatisation exercée à l’encontre des musulmans après le 11 septembre et les douleurs de l’expatriation.

Spielberg prend les rênes de « War Horse »
2010/2011, la saison des monstres au Théâtre du Rond-Point
Margot Boutges

5 thoughts on “My name is Khan en France le 26 mai”

Commentaire(s)

  • Domingo lalie

    Par hasard le film est ce qu’il sortira en polynésie française?
    j’ai trop envie de les revoir jouer cela me hante tellement que j’en deviens folle.

    mai 18, 2010 at 6 h 26 min
  • Mimina

    merci pour cet article! Je me permet d’apporter une petite précision (ca fait la super méga fan, qui ne laisse pas échapper une seule erreur… mais désolé, c’est plus fort que moi!) le couple -fictif, mais tellement beau!- SRK / Kajol c’est formé pour la première fois dans Bazigaar, qui date de 1993 (ou SRK nous montre déjà tout l’étendu de son talent…)

    Voilà, et j’espère que ce beau film emportera (enfin) un intérêt du public pour le monde merveilleux de Bollywood!

    mai 26, 2010 at 22 h 28 min
  • Margot Boutges

    J’ai vu Baazigar mais ayant trouvé le film un peu pénible (je ne le conseillerais pas à des néophytes de Bollywood), je l’ai volontairement éludé. C’est mal. :)

    mai 31, 2010 at 7 h 22 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *