Cinema

« Mes films me ressemblent de plus en plus » : Xavier Dolan nous parle au Forum des Images

« Mes films me ressemblent de plus en plus » : Xavier Dolan nous parle au Forum des Images

06 octobre 2014 | PAR Megane Mahieu

A quelques jours de la sortie en salle de l’évènement Mommy, Xavier Dolan est venu au Forum des Images pour parler de ses films, de ses choix artistiques et de ses nombreux projets. Une conversation dense et riche qui a conquis le public venu nombreux écouter la sensation du cinéma québécois.

Perfecto, jean noir troué et cheveux gominés, Xavier Dolan entre sur scène sous les applaudissements d’un public formé d’une majorité de jeunes gens touchés par ce cinéaste pour qui le terme de « génération » est plus qu’un concept, un puissant leitmotiv.

Son phrasé est d’une folle rapidité où se mêle expressions québécoises, interjections anglaises et un vocabulaire pointu. Son verbe est à l’image de ses films : Xavier Dolan est animé par une urgence de dire, une nécessité à laquelle le médium cinéma comble le mieux ses envies.

Xavier Dolan, cinéaste certes mais c’est surtout un désir d’acteur qui l’anime depuis toujours nous apprend-il. Ces films sont pour lui un laboratoire d’observation des acteurs, surtout conjugués au féminin. Suzanne Clément et Anne Dorval, ses « muses » sont ainsi autant des inspiratrices que des professeures de jeu. Le cinéaste parle de ces moments de grâce où l’acteur qui lui fait face atteint soudain quelque chose, un pur moment de vérité, une certaine idée du sublime. Il évoque la magnifique scène du restaurant dans Laurence Anyways où le personnage de Suzanne Clément laisse échapper toute la colère et la tristesse qui l’habitent :

En cinq films, Xavier Dolan a gagné dix ans. Une maturité se dégage de ses propos, un recul vis-à-vis de son « personnage » de petit prodige du cinéma très assuré dans ses goûts. Drôle, émouvant et passionnant Xavier Dolan nous communique son engouement. Il assume ce petit côté poseur et « control freak » : direction du film, des costumes, des musiques … si Dolan est très à l’écoute de sa fidèle équipe il n’en reste pas moins attentif à ses instincts premiers et méticuleux dans chaque étape du film (du scénario au lookbook, jusqu’au montage et la bande-annonce). Comment ne pas vouloir avoir son mot à dire sur tout, lorsque l’on consacre deux ans de sa vie à un projet ?

Des projets, il en a plein la tête et les poches. En écriture, une trilogie sur le monde du show-business qui devrait s’accorder à la fulgurance chère au cinéaste, dont ce film The Death and Life of John F.Donovan qui mettra en scène Jessica Chastain.

Faire des films pour ne pas se battre dans les bars, étrange écho à Bertrand Bonello qui dit lui en faire « pour ne pas tuer les gens ». Le cinéma comme catharsis, on espère que Dolan (qui a peur un jour de renier un de ses films) aura toujours des choses à exprimer par la caméra, et qu’il n’arrêtera pas de sitôt.

Pour voir la Master Class de Dolan c’est ici, et pour d’autres rencontres filmées, rendez-vous sur le site du Forum des Images.

Visuel : ©Brian D.Johnson

[Chronique] Couturier et Lechner, Moderato Cantabile, entre douce légèreté et profondeur d’âme
Le scénariste de la BD « Quai d’Orsay » nommé directeur de l’Institut Français
Megane Mahieu

4 thoughts on “« Mes films me ressemblent de plus en plus » : Xavier Dolan nous parle au Forum des Images”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *