Cinema

Memory Lane : voyage au coeur des souvenirs

Memory Lane : voyage au coeur des souvenirs

19 novembre 2010 | PAR Geraldine Pioud

Ils ont environ 25 ans, tentent de faire le deuil de leur adolescence tout en essayant de garder espoir pour leur vie adulte. « Memory Lane » dresse le portrait d’une jeunesse entre deux âges, nostalgique de son insouciance et inquiète pour son avenir.

Une bande de potes se retrouvent presque par hasard un été dans la ville qui les a vus grandir. Ils ont environ 25 ans, pensent à ce qu’ils ont fait de leur adolescence, et à ce qu’ils souhaitent faire de leur âge adulte. Tous sont confrontés à la dureté de l’existence, aux responsabilités, à l’amour, à la mort : ils ont encore des rêves et des projets en tête, mais rien n’est jamais simple ou en tous les cas évident. Tourné comme un reportage mais avec une bande son ultra-romanesque, Memory Lane tente de prouver qu’une certaine accession au bonheur est possible malgré les désenchantements. Il y a une forme de chaos libérateur, violent, indispensable : devenir adulte c’est aussi savoir renoncer.

Synopsis : « Août, Hauts de Seine, dans la banlieue Sud-Ouest de Paris, sept amis de 25 ans se retrouvent plus ou moins « fortuitement » à passer quelques jours dans cette ville qui les a vus grandir.
Chacun a ses raisons d’être là : certains y vivent encore, d’autres y reviennent pour des raisons familiales, d’autres y cherchent des traces d’une adolescence tenace, d’autres pensent peut-être échapper au désoeuvrement ou y trouver l’amour…
Pendant une semaine, nous les suivons de manière isolée et en groupe. Au détour des rues désertées de cette ville fantôme, alors que les journées filent sous le bleu profond du ciel d’août, chacun porte en lui l’intuition que ces moments partagés sont peut-être les derniers… »

Memory Lane, de Mikhaël Hers, avec Thibault Vinçon, Dounia Sichov, Lolita Chammah, Stéphanie Déhel
France. 1h38. Drame
En salles le 24 novembre 2010

Infos pratiques

Mardi Tolstoï au Lincoln : programme de films patrimoniaux rares !
La Mairie de Paris rend hommage aux femmes
Geraldine Pioud

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *