Cinema

Lucas Belvaux au Festival Visions Sociales, la conscience de Cannes!

Lucas Belvaux au Festival Visions Sociales, la conscience de Cannes!

24 mai 2012 | PAR Fairouz Guedouar

Inscrit dans l’hyper-médiatisé Festival de Cannes, le Festival Visions Sociales du CCAS, fête ses 10 ans avec sobriété!! Pour l’occasion 23 films internationaux sur des thématiques abordées durant ces dix ans de programmation vous sont proposés depuis ce 19 mai 2012.

Cette année, après Robert Guédiguian, Jean-Jacques Beinex, Cédric Klapisch, Abderrhmane Sissako, Agnès Varda, Yolande Moreau et Jean-Pierre Darroussin, c’est Lucas Belvaux et Thierry Frémeaux qui ont l’honneur d’être parrains cette année.

Lucas Belvaux, un belge qui est arrivé à Paris pour devenir comédien a une belle carrière d’acteur mais aussi de réalisateur. Sa carrière démarre en 1981 avec Allons z’enfants d’Yves Boisset, il collabore ensuite aux films des plus grands tels Claude Chabrol, Jacques Rivette et Olivier Assayas. En 1990 il passe derrière la caméra, tout en restant comédien, et l’on découvre un grand réalisateur remarqué avec le triptyque, composé de la comédie Un couple épatant, du thriller Cavale et du mélodrame Après la vie, qui lui vaut le Prix Louis-Delluc en 2005. Lucas Belvaux est un artiste engagé qui s’inspire de la réalité sociale et des faits divers, on retrouve ce caractère dans Nature contre nature, un film sur les formes d’économie alternative ou encore la fiction sur l’affaire Elf.

Thierry Frémaux est cette année le parrain d’honneur du Festival Visions Sociales. Fils d’agent EDF, il a grandi avec la Caisse Centrale d’Activités Sociales du personnel des industries électrique et gazière. Aujourd’hui délégué artistique du Festival de Cannes depuis 1999, il a aussi ouvert le Palais des festivals aux films de genre et au cinéma d’animation, il prend des risques avec des films engagés et institue la diffusion de films classiques restaurés. Il trouve donc sa place dans ce festival aux thématiques sociales.

Le monde du travail est à l’honneur ainsi que la place des femmes, sans oublier des sujets tels la mondialisation et bien sûr les bouleversements du printemps arabe ne sont pas négligés. Toutes ces thématiques sont traitées dans des films chinois, français, d’Amérique du Sud, d’Afrique. L’ouverture de ce festival est de proposer les films projetés à Cannes (La Quinzaine, l’Acid, Un Certain Regard, La Semaine de la Critique).Des rendez-vous débats, des rencontres métiers, et des ateliers sont encore au rendez-vous du festival Visions Sociales 2012.

Ce weekend marque la fin du festival et dès ce vendredi 25 Lucas Belvaux est présent à La Napoule. A noter que le samedi 26 son film 38 Témoins sera projeté en présence du réalisateur, suivi de débats sur l’industrie du cinéma. Le dernier jour, dimanche 28 mai, les films primés de Cannes seront projetés. Valent aussi le détour les films et documentaires internationaux.

 

Lire notre article sur Lucas Belvaux

Lire notre article sur le film 38Témoins de Lucas Belvaux

Visuel : (c) Affiche officiel

Les immortelles de Rabeux
Paperboy de Lee Daniels, un film de genre détourné en réflexion sur les impossibles différences
Fairouz Guedouar

One thought on “Lucas Belvaux au Festival Visions Sociales, la conscience de Cannes!”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *