Cinema

Luc Besson propose aux internautes de goûter aux joies de la production

01 juin 2010 | PAR Cecile David

Depuis vendredi 28 mai, les internautes peuvent participer à la production d’un film sur weareproducteurs.com, lancé par le producteur et cinéaste français Luc Besson.

Soutenu par l’opérateur Orange et sa société de production EuropaCorp, Luc Besson propose aux intéressés de concevoir un long métrage, sélectionné parmi 5 synopsis. Cette première étape débutera en juillet. 5 créations seront soumises au vote des internautes, le nombre de voix par tête augmentant en fonction de l’implication dans l’aventure. Une fois le projet lancé, les producteurs amateurs pourront donner leur avis tant sur le scénario que sur la réalisation en elle-même. Ils pourront même s’exprimer sur le choix de casting et de la bande sonore. Afin de prendre les décisions les plus judicieuses qui soient, les amateurs de 7ième art seront guidés par les précieux conseils de professionnels, tels que l’acteur Richard Berry, qui leur feront prendre conscience des difficultés que posent la production cinématographique. Le « collège d’experts » créé par Luc Besson se compose aussi bien d’acteurs, de scénaristes et de réalisateurs que de chefs opérateurs et de décorateurs. La société EuropaCorp leur propose également de s’investir financièrement par l’intermédiaire d’un site directement relié à wearproducteurs.com. Ainsi, en investissant 10 euros pour une part, vous devenez coproducteur du film en sachant que le nombre de part par acheteur est limité à 500. Au total, l’implication monétaire des internautes ne dépassera pas les 25 %. Une fois le film commercialisé, les investisseurs percevront un intéressement sur une partie des recettes. Bon à savoir, EuropaCorp s’engage à produire le film même si la création s’avère être un flop sur la toile.

L’expérience devrait durer 16 mois, la sortie du chef-d’œuvre étant prévue pour l’automne 2011. Après avoir fustigé le téléchargement illégal, Luc Besson tenterait-il de renouer les liens avec la communauté web ?

On pardonne tout à l’impardonnable revue pathétique et dégradante de Monsieur Fau
Le 28eme marché de la poésie sur la place Sainte-Sulpice
Cecile David

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *