Cinema

Louise Michel, la rebelle

07 mars 2010 | PAR Coline Crance

  Louise  Michel est un film de Solveig Anspach , réalisatrice de Haut les coeurs ! , Made in the USA , Stormy Weather. Elle choisit cette fois-ci  avec justesse de s’intéresser  à cet étrange personnage de l’histoire française, Louise Michel incarnée par Sylvie Testud. le film sort en salle le 7 avril 2010.

Louise Michel ?

Quand on parle de cette femme , on l’associe bien souvent et  de façon trop restrictive à juste cette communarde qui se révolte contre les Versaillais en 1871. Pourtant la Commune, tâche de sang dans l’Histoire française , a eu avec ses idées sociales et profondément modernes, une grande influence par la suite dans le paysage politique français. Cette République sociale dont l’échec a pourtant été sanctionné par le sang , n’a jamais réellement disparu et s’est faite précurseur de nombreux courants politiques ou mouvements sociaux dès la fin du 19e siècle. En dressant le portrait de cette femme, Louise Michel, hors norme , idéaliste et jusqu’au-boutiste, Solveig Anspach met en lumière l’univers et les idées extrêmement visionnaires et contemporaines de cette femme. Solveig Anspach a l’intelligence de s’intéresser non pas à la Louise Michel de la Commune mais à celle qui doit survivre et préserver ses idéaux lors de son bagne en Nouvelle Calédonie. Filmer ses communards au bagne a le mérite de mettre d’autant plus en avant la pensée très contemporaine de leur combat. Louise Michel est une battante .Elle l’est dans son combat politique mais aussi dans sa vie , en tant que femme. Libre de cœur et d’esprit elle ne perdra jamais ses convictions, ni son féminisme latent.

Incarnée très justement par Sylvie Testud, la force de ce personnage est affirmée dans ce film sensible, tourné dans les magnifiques paysages de Nouvelle Calédonie. Certes, l’idéalisme de ce personnage étouffe quelque peu le jeu de Sylvie Testud, mais elle ne livre pas moins une prestation honnête et touchante qui permet au spectateur de réfléchir sur des débats toujours d’actualité tel que le racisme, les discrimination, le féminisme, l’écologie ; inclus certes dans les idées des communards mais qui sont avant tout incarnés par cette femme , modèle pour tous ces bagnards. Plus que sur la théorie politique, la réflexion de ce film porte sur l’engagement de chacun vis à vis de ses propres convictions politiques ou choix de vie et sur leurs mise en pratique. Certes le film n’offre qu’ un bref aperçu de l’histoire de ces communards, mais il permet tout de même de remettre au goût du jour cette période souvent oubliée de l’Histoire  française et de rendre hommage à cet extraordinaire personnage, cette « vierge rouge », comme les communards l’appelaient, qu’était Louise Michel.

 

Kichinev 1903 : Sur les traces de Bialik dans la ville du massacre
Pina Bausch, féministe malgré elle ?
Coline Crance

2 thoughts on “Louise Michel, la rebelle”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *