Cinema

Louise Bourgoin : à vitesse grand V

14 avril 2010 | PAR Gary Serverian

Forte de son passage à la télévision, la vannetaise de 29 ans est en passe de se construire une carrière solide au cinéma.

Alors qu’elle faisait ses débuts sur grand écran il y a à peine deux ans, Louise Bourgoin a déjà les honneurs de Première. Cette semaine le mensuel a décidé de confier les rènes de sa rédaction à l’ancienne miss météo de Canal Plus. La nouvelle muse de Luc Besson mène sa carrière à un rythme effréné. Depuis le début de l’année celle qui s’est faite connaitre dans l’émission Kawaï sur Filles TV est à l’affiche de deux longs métrages : Blanc comme Neige et Adèle Blanc-Sec, en salle aujourd’hui. En 2008 l’ancienne mannequin faisait ses débuts au cinéma dans La Fille de Monaco. Au côté de Fabrice Luchini, Louise Bourgoin campait le rôle d’une « cagole » azuréenne. Dans Blanc comme Neige, sa plastique avantageuse était de nouveau mise en avant dans son rôle d’épouse modèle attirée par tout ce qui brille. Pour son dernier long métrage Luc Besson lui confie un rôle à l’antithèse de ces deux personnages. Adèle Blanc-Sec est une aventurière pêchue qui s’attaque à des momies et sauve le président. C’est en marge de l’émission le Grand Journal que le producteur et la « pin-up » se sont rencontrés. De la rentrée 2006 à juin 2008 Louise Bourgoin est la miss météo de Canal Plus. Elle s’inscrit dans la tradition « drôle et sexy » amorcée par Mademoiselle Agnès et Axelle Lafont. Le Grand Journal sert de tremplin à cette ancienne étudiante des Beaux Arts de Rennes, qui met à profit son potentiel de création dans diverses vidéos dans lesquelles elle parodie des personnages publics. Son humour décalé plaît à Canal Plus qui lui fait jouer de courts sketchs en marge du 60ème Festival de Cannes. Depuis la locomotive Bourgoin est lancée. Et n’est pas prête de s’arrêter.

 

John Frusciante (Red Hot Chili Peppers) : guitar hero en chef de ces 30 dernières années !
Werner Schroeter s’est éteint. Lumière sur ce réalisateur qui a redonné un second souffle au cinéma allemand
Gary Serverian

2 thoughts on “Louise Bourgoin : à vitesse grand V”

Commentaire(s)

  • le bouder

    le dernier luc besson : le voyage extraordinaire d’ adele blansec

    film a voir absolument un des meilleurs de l’année

    cela n’engage que moi, mais plusiieurs avis similaires me confortent dans cette idée

    avril 14, 2010 at 16 h 32 min
  • InLove

    Beau début de carrière pour la belle ! Autrement plus jolie que la vraie héroïne de Tardi d’ailleurs. J’ai pu feuilleter ça vite fait sur izneo je connaissais pas la BD… je préfère l’univers graphique du film !

    avril 28, 2010 at 14 h 17 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *