A l'affiche
« Los Fuertes » de Omar Zúñiga Hidalgo : un hymne à la mer autant qu’à l’amour

« Los Fuertes » de Omar Zúñiga Hidalgo : un hymne à la mer autant qu’à l’amour

03 mai 2022 | PAR Julia Wahl

Le film Los Fuertes, qui sort demain, nous fait suivre les amours de deux jeunes hommes dans le sud du Chili

Des amours contrariées

Lucas, un jeune étudiant de Siantago, vient passer quelques jours dans le village familial. Un village entouré d’eau, où il fait la connaissance d’Antonio, un jeune pêcheur du coin. Si tout semble d’abord sourire à leurs amours naissantes, celles-ci sont rapidement contrariées par l’homophobie d’un collègue d’Antonio et par le départ imminent de Lucas pour Montréal. Peut-être la solution serait-elle qu’Antonio accompagne son ami dans ce lointain périple ? Pas si facile, pour un amoureux de la mer.

Des obstacles intérieurs

C’est en effet la première question que pose Antonio à son amant : « Il y a la mer où tu vas ? » La réponse négative semble trancher pour lui. Le propos de Omar Zúñiga Hidalgo était de proposer un film d’amour plus qu’un film d’amours homosexuelles. En nous présentant des personnages écartelés entre plusieurs passions, il y est parfaitement parvenu. Plus, en effet, que l’homophobie du collègue d’Antonio, c’est son amour de la mer et la volonté de son compagnon de terminer ses études au Canada qui risquent d’avoir raison de leur romance.

Un hymne à la mer

Mais, c’est surtout cet amour de la mer que le réalisateur semble partager avec Antonio. De magnifiques plans larges rendent ainsi justice à cette eau presque fluorescente tant elle est scintillante. Un beau plan-séquence, notamment, nous engage à suivre des yeux un bateau de pêcheur dont les couleurs franches et le mât brillant voguent devant un arrière-plan brumeux, qui souligne par contraste l’éclat du navire et des flots.

 

Visuel : affiche du film

Rencontre avec Nathalie Béreau, galeriste nomade
L’agenda classique et lyrique de la semaine du 3 mai
Julia Wahl
Professeure de lettres durant dix ans, chargée de production de diverses compagnies de danse ou de théâtre, chargée d'action culturelle et des relations publiques... Tout ce qui a trait à la promotion de la culture et au développement de ses publics me passionne. Parce que l'on ne peut voir un spectacle sans vouloir transmettre ses émotions, je chronique régulièrement le cinéma, le théâtre et la politique culturelle pour Toute la Culture.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture