Cinema

[Live report] Cléopâtra de Mankiewicz à la Cinémathèque : 50 ans et pas une ride

[Live report] Cléopâtra de Mankiewicz à la Cinémathèque : 50 ans et pas une ride

09 juillet 2013 | PAR Yaël Hirsch

Pour fêter les 50 ans du peplum le plus monumental de l’histoire du cinéma, Twentieth Century Fox Home Entertainment l’a méticuleusement restauré. C’est donc un Cléopâtre flamboyant, avec une Elizabeth Taylor au sommet de sa beauté, que nous avons pu (re)découvrir sur le Grand écran de la grande salle de la Cinémathèque hier, dans sa version cinéma originale. Un marathon hollywoodien de 243 minutes qui constitue une expérience unique.

cleopatraHier soir à 19h, malgré le beau temps tant attendu les 413 places de la Salle Henri Langlois étaient occupées à la Cinémathèque Française. Un grand nombre de cinéphiles de tous âges et de tous horizons s’étaient donné rendez-vous pour voir en version intégrale, restaurée et sur grand écran, le mythique « Cleopatra » de Joseph L. Mankiewicz avec le trio Elizabeth Taylor (Cléopatra), Richard Burton (Marc-Anthony) et Rex Harrisson (Julius Cesar). Débutant à l’heure sans autre fioritures ou présentations qu’une musique originale de parade sur fond noir, le film restauré dans ses couleurs absolument précieuses a immédiatement envoûté la salle. Les tenues, les bijoux et les décolletés incroyables d’Elizabeth Taylor, les grandes scènes de banquet, de bataille ou de voyage entre Alexandrie et Rome, les dialogues intime entre la reine égyptienne et ses deux leaders romains où passion et politique s’entremêlent, la grande mécanique mythique du film continue de fonctionner, même si, à temps, un monologue un peu trop lyrique ou une métaphore tirée par les cheveux incrustés d’or a fait rire l’audience. Très concentrée, cette dernière a suivi avecc la plus grande attention les hauts et les bas de Cléopâtre, ses accès de fierté, les grandes scènes kitsch et orientalistes et la passion si vraisemblable avec un Antoine-Richard Burton incarnant un Antoine veule et se prenant lui-même en pitié. Un grand moment de cinéma et un film qui, 50 ans après, tient son public bouche bée assis sur une chaise pendant plus de 4 heures.

Depuis le 22 mai et après sa projection à Cannes Classics, cette version restaurée de Cleopatra est projetée dans plusieurs capitales mondiales. Twentieth Century Fox Home Entertainment a également sorti un coffret dvd collector sur 2 blu-ray.

Spielberg revisite Steinbeck
[Live report] Youth Lagoon au Trabendo : aérien et vivifiant
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *