Cinema

Limitless, la drogue c’est sympa ( sortie en salles le 8 juin)

Limitless, la drogue c’est sympa ( sortie en salles le 8 juin)

03 juin 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

On aurait du se méfier du « pitch » et de sa question centrale  » Et si une pilule pouvait vous permettre de devenir intelligent , riche et puissant? Entre un mauvais épisode d’Xfiles et une parodie de film à suspens, Limitless avec Bradley Cooper , Abbie Cornish, et …Robert de Niro ne réussit qu’une chose : Vous faire perdre les limites de votre patience.

Alors…résumons…Eddie Morra ( Bradley Cooper) est un écrivain raté qui, confronté à la feuille blanche perd son temps dans les bars.  Exaspérée,  sa fiancée l’abandonne.  Par le plus grand des hasard il rencontre son ex-beau frère ,dealer de son état , qui lui fourni la pilule miracle, le NZT. Le petit cachet rend notre auteur invincible en lui permettant d’utiliser 100% de ses capacités mentales. Il devient omniscient et surpuissant. il découvre vite que les autres patrons du monde qu’il fréquente maintenant sont tous accros. Deviendra-t- il plus fort que la drogue?

L’oeil du réalisateur se concentre sur le personnage d’Eddie Morra. Lorsqu’il est dans son état normal, il est filmé avec une caméra à l’épaule et un objectif à longue focale. L’aspect manque de netteté et se faisant, apporte de la sincérité. Lorsqu’Eddie est stone l’image se fait lisse, précise, ennuyeuse d’autant plus qu’elle est accompagnée d’une musique tonitruante ne laissant aucune place à l’imaginaire.

Bien sûr, il est sympathique de croiser Robert de Niro à l’écran, bien sûr, les images en plan séquence accéléré dans les rues de NYC sont alléchantes et Bradley Cooper est bon acteur. Mais  l’histoire tirée de l’ouvrage d’Alan Glynn, « Champs et ténèbres » aurait pu donner lieu à un bijou d’inventivité et de suspens. Etre le plus fort, le plus puissant, le maître du monde. La question permanente de la Tour de Babel est fréquemment présente dans l’œuvre cinématographique. Ici le sujet est traité de façon facile guidant à l’extrême le spectateur qui peut prévoir la scène suivante à chaque minute. Fiasco.

« Et me voici », les dessins et manuscrits de Claude Nougaro exposés à l’Alliance Française
Impatience, le festival des jeunes compagnies clôt la saison de l’Odéon
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

One thought on “Limitless, la drogue c’est sympa ( sortie en salles le 8 juin)”

Commentaire(s)

  • J’ai beaucoup aimé le film également !

    juin 3, 2011 at 6 h 53 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *