Cinema
Les sorties cinéma de la semaine du 16 janvier

Les sorties cinéma de la semaine du 16 janvier

15 janvier 2013 | PAR Sandra Bernard

La météo annonce une vague de froid!! C’est peut être un signe qu’il faut aller au cinéma! Comme toujours il y en aura pour tous les goûts, du blockbuster au film d’auteur et même des reprises. Mais sans plus attendre, voici la liste des films en salle cette semaine.

Alceste à bicyclette (Fra. 1h44min) Réalisé par Philippe Le Guay, avec Fabrice Luchini, Lambert Wilson, Maya Sansa.

Au sommet de sa carrière d’acteur, Serge Tanneur a quitté une fois pour toutes le monde du spectacle. La fatigue d’un métier où tout le monde trahit tout le monde. Désormais, Serge vit en ermite dans une maison délabrée sur l’Île de Ré… Trois ans plus tard, Gauthier Valence, un acteur de télévision adulé des foules, abonné aux rôles de héros au grand cœur, débarque sur l’île. Il vient retrouver Serge pour lui proposer de jouer «Le Misanthrope» de Molière.

Django Unchained (USA 2h44min) De Quantin Tarantino avec Jamie Fox, Christoph Waltz, Brad Pitt.

Dans le sud des États-Unis, le Dr King Schultz, un chasseur de primes allemand, fait l’acquisition de Django, un esclave qui peut l’aider à traquer les frères Brittle, les meurtriers qu’il recherche. Lorsque Django et Schultz arrivent dans l’immense plantation du puissant Calvin Candie, ils éveillent les soupçons de Stephen, un esclave qui sert Candie et a toute sa confiance. Le moindre de leurs mouvements est désormais épié par une dangereuse organisation de plus en plus proche…

La parade (Hongrie, 1h55min) De Srdjan Dragojevic, avec Nikola Kojo, Miloas Samolov, Hristina Popovic.

En voulant sauver son pitbull chéri et contenter sa fiancée capricieuse, Lemon, parrain des gangsters de Belgrade, se voit obligé d’assurer la sécurité de la première GayPride de Serbie.

Pauvre Richard (Fra. 1h30) De Malik Chibane avec Frédéric Difenthal, Yacine Belhousse.

Richard et Omar, deux amis de toujours, habitent un quartier de banlieue où ils vivent de la vente de boissons chaudes sur le marché. Tout le monde se connaît ici. Entre voisins, on n’hésite pas à se rendre service, à se faire crédit, formant ainsi une charmante communauté.
Tout le quartier est bouleversé lorsqu’Omar devient l’unique gagnant de la Loterie Internationale. C’est le début des ennuis…

Paulette (Fra. 1h27) De Jérôme Enrico, avec Bernadette Lafont, Carmen Maura, Dominique Lavanant.

Paulette vit seule dans une cité HLM de la banlieue parisienne. Avec sa maigre retraite, elle n’arrive plus à joindre les deux bouts. Lorsqu’un soir elle assiste à un curieux trafic en bas de son immeuble, Paulette y voit le signe du destin. Elle décide de se lancer dans la vente de cannabis.

Ultimo Elvis (Arg. 1h32min) De Armando Bo avec John Mc Inemy, Grisela Sicillani.

A Buenos Aires, Carlos Gutiérrez est Elvis, à l’usine comme sur scène où il officie pour une agence de sosies. Plus qu’une passion, Elvis est pour lui un mode de vie. Voilà qu’un accident l’oblige à endosser un nouveau rôle, celui de père, quand sa fille, Lisa Marie, a besoin de lui…

Le monde de Nemo 3D (USA 1h41) De Andrew Stanton et Lee Unkrich. Avec les vois de Albert Brooks, Ellen DeGeneres, Alexander Gould.

Reprise en 3D du film éponyme. Dans les eaux tropicales de la Grande Barrière de corail, un poisson-clown du nom de Marin mène une existence paisible avec son fils unique, Nemo. Redoutant l’océan et ses risques imprévisibles, il fait de son mieux pour protéger son fils. Comme tous les petits poissons de son âge, celui-ci rêve pourtant d’explorer les mystérieux récifs.
Lorsque Nemo disparaît, Marin devient malgré lui le héros d’une quête unique et palpitante.

L’homme qui vendra (It. 1h55min) de Giorgio Diritti avec Maya Sansa, Alba Rohrwacher, Eleonora Mazzoni.

Pendant l’hiver de 1943, Martina, fille unique d’une humble famille de paysans, a huit ans et vit sur le flanc du Monte Sole. Plusieurs années auparavant, elle a perdu un petit frère, né  à peine à quelques jours, et depuis, elle est mutique. Sa mère est de nouveau enceinte et Martina vit dans l’attente de l’enfant qui va naître, tandis que la guerre avance et que la vie devient de plus en plus difficile.

Mundane history (Thaï. 1h22) de Anocha Suwichakompong avec Arkaney Cherkham, Paramej Noiam, Anchana Ponpitakthepkij

Dans la grande maison bourgeoise thaïlandaise qu’il partage avec son père, Ake est rivé à son lit, paralysé par un accident. Dépendant et mutique de colère, ses journées s’écoulent péniblement. Un aide-infirmier, Pun, est engagé pour s’occuper de lui. Les deux hommes communiquent peu. Pourtant au contact de Pun, l’univers d’Ake se fait de moins en moins immobile.

Lullaby to My Father (Fra., Sui. Isr. 1h30min) De Amos Gitaï avec Jeanne Moreau, Hanna Schyqulla, Amos Gitaï

Nous suivons le parcours de Munio, mon père, né en 1909 en Silésie, en Pologne, fils d’un métayer d’un junker prussien. A l’âge de 18 ans, Munio part à Berlin et à Dessau pour aller rencontrer Walter Gropius, Kandinsky et Paul Klee au Bauhaus. En 1933, le Bauhaus est fermé par les nazis, qui accusent Munio de trahison envers le peuple allemand. Munio est emprisonné, puis expulsé à Bâle. Il part pour la Palestine.

L’esclave libre (USA 2h05 min) De Raoul Walsh avec Clark Gable, Yvonne De Carlo, Sidney Poitier.

Alors que les Noirs américains sont toujours sous la coupe de planteurs esclavagistes des Etats du Sud, Amantha Starr découvre, à la mort de son père, qu’elle a du sang noir dans les veines. Les terres de son père tombent aux mains de l’affairiste Calloway et Amantha est emmenée comme esclave. Elle est finalement vendue à un riche planteur, Hamish Bond, qui va la considérer comme une amie et non comme une esclave.

Marie Stuart (3h15) De Maurizio Benini avec Joyce DiDonato, Francesco Meli, Joshua Hopkins.

Elizabeth a emprisonné Marie, la suspectant de trahison. Mais le duc de Leicester, son conseiller, amoureux de Marie, convainc la reine de rencontrer sa cousine. La colère refait vite surface et la reine entre dans une furie incommensurable. Marie, condamnée, fait face à sa mort avec grande dignité.

La Bohème (2h45min) De john Copley, avec Rolando Villazon, Stefania Dovhan, Audun Iversen.

Dans la mansarde parisienne qu’ils partagent avec deux autres artistes, le peintre Marcello et l’écrivain Rodolfo plaisantent au sujet du fait que le froid les empêche de travailler. Rodolfo arrête son ami qui essaye de casser une chaise pour faire du feu et offre en échange de sacrifier le manuscrit de son père …

Visuels : affiches des films

Who Art You?
1001 nuits à l’Institut du monde arabe.
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *