Cinema

Les sorties ciné de la semaine du 21 décembre 2011

Les sorties ciné de la semaine du 21 décembre 2011

20 décembre 2011 | PAR Liane Masson

Cette semaine, il y aura des films pour tout le monde, tous les goûts, et toutes les circonstances, depuis les comédies grand public que sont Happy New Year, La Délicatesse, Les Boloss, ou Footloose, jusqu’au documentaire sur le conflit en Afghanistan de Danfung Dennis (Hell and Back Again), en passant par l’ode à la nature de Claude Nuridsany et Marie Pérennou (La Clé des Champs), et le nouveau Woody Allen (Comédie érotique d’une nuit d’été)qui devrait vous apporter un peu de chaleur en cette froide période hivernale. Mais nous vous encourageons surtout à aller découvrir le dernier film de David Cronenberg, A dangerous Method, qui vous fera plonger au coeur de l’histoire de la psychanalyse, et Le Miroir, film poignant de Jafar Panahi resté inédit depuis sa réalisation en 1997, présenté aujourd’hui en copie restaurée. Bons films et joyeuses fêtes !

 

Happy New Year, de Garry Marshall, avec Robert De Niro, Ashton Kutcher. Les histoires entremêlées de couples et de célibataires, racontées au milieu du rythme effréné et des promesses de la ville de New York pendant la nuit la plus éclatante de l’année. Une comédie tout à fait de saison…

 

La Délicatesse, de David et Stéphane Foenkinos, avec Audrey Tautou et François Damiens. Nathalie a tout pour être heureuse. Elle est jeune, belle, et file le parfait amour. La mort accidentelle de son mari va couper son élan. Pendant des années, elle va mettre de côté sa vie sensuelle. Mais subitement, elle embrasse un de ses collègues, un homme très atypique… Voir notre critique.

 

L’Irlandais, de John Michael McDonagh, avec Brendan Gleeson, Don Cheadle. Boyle, policier anglais dans un petit village, flegmatique et solitaire, passe ses journées à faire respecter la loi dans un pub local. La présence de plus en plus insistante de trafiquants de drogue l’amène à collaborer avec un agent du FBI déterminé et perfectionniste…

 

Alvin et les Chipmunks 3, film d’ animation de Mike Mitchell, avec Jason Lee, David Cross. En vacances sur un bateau de croisière, Alvin, Simon, Théodore et les Chipettes font les 400 coups. Mais leurs bêtises vont les faire échouer tous les six sur une île paradisiaque, à première vue déserte.

 

Le Havre, de Aki Kaurismäki, avec André Wilms, Kati Outinen. Marcel Marx, bientôt soixante ans, est cireur de chaussures au Havre. Il vit pauvrement mais dignement avec son épouse, qui lui cache une inquiétante maladie. Sur le port, Marcel rencontre par hasard un enfant, survivant clandestin d’un container arrivé d’Afrique.

 

A dangerous Method, de David Cronenberg, avec Keira Knightley, Michael Fassbender et Viggo Mortensen. Sabina Spielrein, une jeune femme souffrant d’hystérie, est soignée par le psychanalyste Carl Jung. Elle devient bientôt sa maîtresse en même temps que sa patiente. Leur relation est révélée lorsque Sabina rentre en contact avec Sigmund Freud… Voir notre critique.

 

Les Boloss, comédie de Ben Palmer, avec Simon Bird, Joe Thomas. 4 garçons partent ensemble en vacances en Crète. 1 seul objectif : sea, sex and sun… and sex !

 

Footloose, de Craig Brewer, avec Kenny Wormald, Julianne Hough. Ren et sa mère Ethel quittent Chicago pour une petite ville. Passionné de rock et danseur effréné, Ren heurte les conceptions morales de la communauté et de son pasteur, maître à penser du lieu…

 

La Clé des Champs, de Claude Nuridsany, Marie Pérennou. Avec Simon Delagnes, Lindsey Henocque et la voix de Denis Podalydès. Après le succès de Microcosmos (1996), les deux réalisateurs aveyronnais reviennent chez Disney avec une nouvelle ode à la nature. Une mare abandonnée. Deux enfants solitaires tombent sous le charme de ce lieu sauvage qui les rapproche peu à peu l’un de l’autre et les aide à apprivoiser la vie. À travers leur regard, leur imaginaire, la mare devient un royaume secret… Voir notre critique.

 

Ne nous soumets pas à la tentation, de Cheyenne Carron, avec Jean-Francois Garreaud, Guillemette Barioz. Une jeune fille qui s’immisce dans un couple sans histoire. Derrière cette classique histoire d’adultère, se cache des motivations bien plus obscures, des secrets, des règlements de comptes… Voir notre critique.

 

Augustine, de Jean-Claude Monod et Jean-Christophe Valtat, avec Maud Forget, François Chattot. 1875. Augustine, une jeune fille atteinte d’hystérie, arrive à l’hôpital de la Salpêtrière. Elle devient vite le modèle favori du nouveau laboratoire de photographie et la patiente du professeur Charcot. Peu à peu, elle échappe au contrôle des médecins.

 

Le Miroir, de Jafar Panahi, avec Mina Mohammad Khani, Aida Mohammadkhani. Mina une petite écolière, attend comme tous les jours sa mère à la sortie de l’école. Mais cette fois, celle-ci tarde à venir… Mina décide alors de rentrer chez elle par ses propres moyens. Mais elle ne connaît pas son adresse ! Durant son périple, dans la ville bouillonnante, elle va croiser de nombreux adultes auxquels elle tiendra tête… Têtue et obstinée, mais aussi imprévisible, Mina fera tout pour retrouver le chemin de la maison… Voir notre critique.

 

Hell and Back Again, documentaire de Danfung Dennis. En 2009, l’armée américaine lance l’assaut sur un bastion taliban dans le sud de l’Afghanistan. Dès l’atterrissage, les Marines sont attaqués de toutes parts. Engagé dans ce régiment, le réalisateur Danfung Dennis capture les évènements de manière viscérale.

 

Comédie érotique d’une nuit d’été, de Woody Allen, avec Woody Allen, Mia Farrow. Au cours de l’été 1905, Andrew et sa femme reçoivent leurs amis dans une maison de campagne. Le temps d’un week-end, attirances et fantasmes sexuels vont briser ou renforcer la cohésion de ces couples.

 

Carmen Jones (1981), de Otto Preminger, avec Dorothy Dandridge, Harry Belafonte. Pendant la Seconde Guerre mondiale, dans le Sud des Etats-Unis, au milieu d’un camp militaire, la jolie Carmen Jones aux mœurs légères fait tourner les têtes des soldats, provoquant des rivalités jalouses. Joe se laisse séduire, abandonne sa gentille fiancée pour la sulfureuse Carmen et devient déserteur. Il est mis en prison mais Carmen accepte d’attendre sa sortie pour qu’ils continuent de filer leur parfait amour…

 

Ambre (1948), de Otto Preminger, avec Linda Darnell, Cornel Wilde. XVIIe siècle. Le destin de l’Anglaise Ambre Saint-Clair, de son statut de paysanne aux fastes de la noblesse, aux côtés du Roi Charles II.

 

Voyage à 2 (1967), de Stanley Donen, avec Audrey Hepburn, Albert Finney. En douze ans, Mark Wallace et son épouse Joanna ont effectué trois fois la route qui relie Londres au Midi de la France. Mais entre d’une part le joyeux périple où Mark la rencontra, l’aima, la séduisit, et d’autre part le morne voyage d’un couple usé par l’habitude et l’incompréhension, seuls les paysages sont restés les mêmes…

 

Sources : AlloCiné.fr

Let my people go, le choc des cultures ( en salles le 28/12/11 )
Good hit, le nouveau titre de J-Lo à la gloire du sèche-cheveux
Liane Masson

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *