Cinema

Les regrets de Roman Polanski

Les regrets de Roman Polanski

03 octobre 2011 | PAR Clement Fraioli

Quelques jours après avoir reçu, avec deux ans de retard, le prix d’honneur du festival de Zurich (voir notre article), Roman Polanski a donné sa première longue interview depuis sa remise en liberté, à la télévision suisse-romande. Le réalisateur franco-polonais y est revenu sur les relations sexuelles avec une mineure de 13 ans, survenues en 1977, qui avaient provoqué sa fuite en Europe, puis son arrestation en 2009 à Zurich, avant sa libération un an plus tard.

Au cours de cet entretien d’une heure, le journaliste interroge donc le cinéaste dur cette affaire, et lui demande s’il regrette « cette pulsion, qui a fait basculé une vie en 1977, un peu comme celle de DSK », ce à quoi Polanski répond: « j’ai des regrets depuis 33 ans, bien sûr que je regrette ». Le réalisateur de Rosemary’s Baby évoque également son séjour de 3 mois en prison et ses 9 mois de résidence forcée, se disant « plutôt optimiste » et certain que cela allait « se terminer comme cela s’est terminé ».

Au delà de « l’affaire Polanski », l’homme aborde aussi les évènements de sa vie, comme le ghetto en Pologne où il a vécu, la mort de sa mère à Auschwitz, ou l’assassinat de sa compagne Sharon Tate en 1969. Lorsque le journaliste lui demande comment il a réussi à dépasser ces nombreux drames, Polanski répond: « je crois que je suis fait d’un matériau plus dur (…) on pourrait faire des clous avec moi ».

L’autre information qui ressort de cette interview, c’est que Roman Polanski n’a pas pour autant abandonné le cinéma. En effet, ce dernier a profité de cette période trouble pour écrire un film, Carnage, prévu pour décembre, avec notamment Jodie Foster et Kate Winslet en têtes d’affiche.

Lloyd Newson lance une injonction au débat social : Can We Talk about This?
Une Nuit Blanche de tous les records
Clement Fraioli

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *