Cinema
Les Mouvements du bassin, beau film chorégraphique de HPG

Les Mouvements du bassin, beau film chorégraphique de HPG

08 septembre 2012 | PAR Olivia Leboyer

Solitudes croisées, espoirs, absurdités : une belle partition autour du corps et de ses exigences souvent contradictoires. Sortie le 26septembre 2012.

Le film s’ouvre bien sur des mouvements de bassin : ceux effectués, en solo, par Hervé (HPG) dans un couloir sombre. Sorte de danse robotisée, drôle et un peu inquiétante, symptôme de quelque chose d’un peu déréglé. Gardien de zoo, Hervé est licencié car son regard triste déprime les animaux. Enfermé dans son corps musclé, puissant, Hervé tourne en rond, comme dans une cage. Son seul lien social, ce sont les cours de self défense qu’il suit avec assiduité (le prof, joué par Jérôme le Banner, est hilarant). Qu’il gobe des œufs crus en regardant par la fenêtre ou qu’il zigzague dans un couloir, Hervé est désespérément seul. A l’inverse, la belle Marion (Rachida Brakni) attire les autres, presque irrésistiblement. Mais elle ne désire qu’une seule chose : avoir un bébé. Il suffirait pour cela d’effectuer quelques mouvements de bassin, mais dans la vie tout est souvent plus compliqué. Trouver un homme, ou être amoureuse d’un homme, cela n’a parfois rien d’évident. Alors Marion va emprunter des chemins un peu plus sinueux, qui vont justement croiser ceux d’Hervé, qui continue de divaguer entre deux tentatives ratées pour se rapprocher des autres (notamment une jolie scène drôle et triste de conversation heurtée entre Hervé, un veilleur de nuit joué par Eric Cantona et son amie prostituée). « Il est ouf, celui-là, il s’arrête jamais » rient quelques jeunes de la cité en voyant Hervé reproduire, inlassablement, sa triste petite danse mécanique.
Contrairement à ce que pourrait faire croire le titre (très bien choisi), Les Mouvements du bassin, chorégraphie sur l’amour, ses impasses et ses brusques éclaircies, est un film touchant, jamais racoleur, tout en virages déroutants et pirouettes amusantes.
Un joli film de vie et de self-defense, en quelque sorte !

Les Mouvements du bassin, de HPG, 1h30, France, avec Rachida Brakni, Joana Preiss, Eric Cantona, Marie d’Estrée, Jérôme le Banner, Ludovic Berhillot, HPG. Sortie le 26 septembre 2012.

Infos pratiques

Deauville 2012: le Palmarès, le triomphe de Benh Zeitlin suivi du charisme de Salma Hayek
Le chien du Tibet, un dessin animé sauvage et émouvant
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

One thought on “Les Mouvements du bassin, beau film chorégraphique de HPG”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture