Cinema
Les films de Cannes prennent l’air en Argentine

Les films de Cannes prennent l’air en Argentine

04 décembre 2014 | PAR Marie-Lucie Walch

Du 1er au 5 décembre, Buenos Aires accueille le Salon du film latino-américain, Ventana Sur. Créé en 2009 et soutenu par le Marché du Film/Festival de Cannes, cet événement cherche à donner de la visibilité à un marché sud américain en pleine expansion, et permettre à des productions étrangères d’y faire leurs repérages.

VS2014-250

Pour sa 6ème édition, Ventana Sur innove et dédie son dernier jour à la projection de films européens afin qu’ils trouvent des distributeurs Latino-Américain. Plus particulièrement, une chance pour le film français d’exporter son marché vers de nouvelles frontières? Le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, semble y croire. Présent depuis le début de la création de l’événement pour introduire les Films de la dernière édition de Cannes, il donnait, le jour du lancement du Salon, un Master Class au cours duquel il a déclaré son « amour pour l’Argentine ».  Pour lui, la projection de films argentins et mexicains dans des festivals internationaux ne fait que croître, et pour le meilleur. Liliana Mazure, présidente de l’Instituto Nacional de Cine y Artes Audiovisuales (INCAA -Argentine) précise que le soutien de l’institution prestigieuse est central pour l’Argentine, lorsqu’elle affirme: « Le Marché du film de Cannes est pour tous la plateforme la plus efficace pour conclure des accords dans le secteur cinématographique ». Force est de constater que Ventana Sur constitue un profit majeur pour les deux partis. Plus généralement, de gros investissements ont été faits dans la capitale argentine. Pendant toute la durée du marché, 8 théâtres sont mis à la disposition des potentiels acheteurs venus du monde entier pour un meilleur confort de visionnage. Ce marché du Film encore peu connu du public français est appelé à grossir.

Toutes les informations sur www.ventanasur.com.ar/en/

Qu’ont pensé les philosophes face à 1914 ? 1914, l’entrée en guerre de quelques philosophes
La Comédie Française revisite La Double Inconstance de Marivaux
Marie-Lucie Walch

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture