Actu
Les 5 films indépendants que l’on se réjouit de voir sur grand écran en 2021

Les 5 films indépendants que l’on se réjouit de voir sur grand écran en 2021

08 décembre 2020 | PAR quentin didier

On espère que l’industrie cinématographique reprendra enfin vie en cette année 2021. Longtemps à l’arrêt en 2020 pour les causes que nous connaissons, l’année suivante ne peut-être que meilleure ! Voici 5 films plutôt confidentiels que vous pouvez attendre pour 2021, et il y a de vraies bonnes choses !

Nomadland de Chloé Zaho

La réalisatrice sino-américaine nous avait déjà bluffée avec sa deuxième réalisation en 2018. The Rider, drame sur une étoile montante du rodéo déchue après un accident, a ému tout le monde jusque dans les festivals les plus pointus. Le film remporte un Gotham independent film award, le Grand prix au Festival de Deauville, le Prix Art cinéma à Cannes… Et Chloé Zaho s’impose en prodige du cinéma indépendant américain. Elle revient avec le film Nomadland emmené par Frances McDormand, Oscar de la meilleure actrice en 2018 pour le génial Three Billboards : les panneaux de la vengeance. Après avoir tout perdu lors de la grande récession, une sexagénaire se lance dans un voyage à travers l’Ouest américain. Le film sur cette nomade des temps modernes rafle de nombreux prix en festivals, le Lion d’or à la Mostra de Venise ou encore le People’s choice award au Festival du film indépendant de Toronto pour ne citer que ça. Nomadland promet donc d’être un grand cru de cette année 2021, un film à ne surtout pas rater.

La nuée de Just Philippot

Pour sauver sa ferme de la faillite, une agricultrice se lance dans un business de sauterelles comestibles. Mais peu à peu ce nouveau travail va commencer à l’affecter d’une manière suspecte. Son comportement change, elle développe une étrange relation avec ses insectes. La nuée est un de ces drames fantastiques si peu représentés dans le cinéma français. Avec un scénario original, mais très bien ancré dans son époque, une ambiance inquiétante parfois proche de l’horreur, le film s’inscrit comme une possible future surprise. Quoi qu’il en soit, on attend avec impatience le film fantastique de Just Philippot, en sélection de la semaine de la critique du Festival de Cannes 2020.

Médecin de nuit d’Élie Wajeman

Découvrez la vie nocturne parisienne à travers le quotidien d’un médecin de garde. Mikaël (Vincent Macaigne) soigne les patients des quartiers difficiles de la capitale française. Il est confronté à la pauvreté, la toxicomanie. Mais ces problèmes ne sont rien en comparaison de sa vie personnelle : Mikaël est tiraillé entre sa femme et sa maîtresse, et il est pris dans l’étau d’un trafic de fausses ordonnances. Elie Wajeman a suivi un médecin pendant de nombreuses nuits dans les arrondissements populaires de Paris : le 18e, le 19e et le 20e notamment. Médecin de nuit tente de dresser un portrait de cet environnement marginal inhérent à la ville. Dans ce film noir en sélection officielle du Festival de Cannes 2020, vous pourrez retrouver les formidables prestations de Vincent Macaigne, Sara Giraudeau, Pio Marmaï et Sarah Le Picard.

L’homme qui a vendu sa peau de Kaouther Ben Hania

Prêt à tout pour rejoindre l’Europe après avoir fui la guerre en Syrie, Sam Ali accepte qu’un sulfureux artiste contemporain tatoue entièrement son dos. Mais cette liberté a un coût, le jeune syrien devient lui même une œuvre d’art. Sam Ali voyait l’Europe comme un eldorado où il épouserait son âme sœur et vivrait des jours heureux. Malheureusement le drame de Kaouther Ben Hania prend une tournure tout autre. Voilà ce que propose ce film tunisien, français, belge, allemand et suédois présenté à la Mostra de Venise. Monica Bellucci est à retrouver au casting en artiste sadique, aux côtés de Yahya Mahayni, Koen De Bouw et Dea Liane.

Pieces of a woman de Kornél Mundruczó

Martha et Sean Carson sont sur le point de devenir parents. La jeune femme souhaite à tout prix accoucher à la maison sous la supervision d’une sage femme. Malheureusement l’enfant est mort-né. Comment Martha et son époux vont-ils réussir à faire le deuil, alors qu’ils doivent également assister au procès de la sage femme accusée de négligence ? Vanessa Kirby livre une prestation éblouissante, récompensée de la Coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine à la Mostra de Venise. L’excellent Shia LaBeouf est tout aussi brillant dans son rôle de mari brisé et instable. Ellen Burstyn semble également géniale en mère abusive et toxique. Pieces of a woman est un de ces drames portés par des prestations d’acteurs époustouflantes. 

Visuel : Affiche de Nomadland de Chloé Zaho

Les 5 expositions les plus attendues à l’orée de 2021
Les 5 festivals que l’on attend avec impatience début 2021
quentin didier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture