Cinema
Le Festival international du film d’Aubagne 2021 : « Quoi qu’il en soit, il vivra »

Le Festival international du film d’Aubagne 2021 : « Quoi qu’il en soit, il vivra »

10 mai 2021 | PAR Rudy Degardin

La crise sanitaire et les tensions avec la municipalité n’empêchent pas Jacques Sapiega, président du Festival international du film d’Aubagne [FIFA] de prononcer ces mots lors de la conférence de presse du 6 mai dernier. Déterminé à mettre à l’honneur les jeunes compositeurs et réalisateurs, le festival se déroulera du 31 mai au 5 juin 2021 dans les salles et du 7 au 12 juin en ligne.

 

La 22ème édition ne sera pas la dernière. C’est ce qu’assure son président Jacques Sapiega lorsqu’il déclare « Quoi qu’il en soit, [le festival] vivra ». Pourtant, cette année, la municipalité d’Aubagne a donné moins de subventions. La déléguée générale du FIFA, Gaëlle Rodeville, déplore qu’il n’y ait eu « aucun espace de concertations ou d’échanges » avec le maire Gérard Gazay. Fort heureusement, d’autres partenaires sont attachés à faire perdurer ce festival dans la ville qui a vu naitre Marcel Pagnol.

Durant la semaine du 31 mai, les spectateurs pourront célébrer la réouverture des salles de cinéma après plus de sept mois de fermeture. Au programme, 10 longs métrages et 72 courts dont plus de 70% seront présentés par leurs réalisateurs et leurs compositeurs. Cependant, les restrictions sanitaires réduiront la capacité d’accueil dans les salles à seulement 35% des places. S’ajoute à cela, le couvre-feu à 21h. Pour pallier ces contraintes, du 7 au 12 juin 2021, une version digitale du festival permettra donc de revoir les films en VOD.

La nouvelle génération du Septième art à l’honneur 

Le festival tient à mettre à l’honneur les jeunes talents. La plupart des films présentés sont des premières œuvres et Gaelle Rodeville assure qu’il y aura « 90% d’avant-premières ou de premières mondiales ». Ainsi, l’occasion nous est donnée de voir à l’œuvre la nouvelle génération du Septième art travaillant en étroite collaboration avec des compositeurs talentueux. La 22ème édition du FIFA  montre donc que, malgré toutes les difficultés, il est important de faire perdurer des espaces de création et de les célébrer.

Visuel : Affiche

Le OFF d’Avignon aura bien lieu.
Coldplay lance son nouveau morceau depuis l’espace
Rudy Degardin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture