Cinema
Le Festival de Cabourg revient avec une belle sélection

Le Festival de Cabourg revient avec une belle sélection

04 juin 2021 | PAR Mahaut Adam

Pour sa 35ème édition des journées romantiques, le Festival du film de Cabourg revient en physique du 9 au 13 juin 2021. Comme chaque année, le jury, composé d’acteurs, réalisateurs, compositeurs, scénaristes et producteurs, récompenseront des longs et des courts métrages.

À l’heure où le monde culturel reprend du poil de la bête, le Festival de Cabourg ouvre le bal des retrouvailles. Il est le premier festival post-confinement à accueillir du public ! Comme chaque année, un certain nombre de rendez-vous sont à ne pas rater : une table ronde en compagnie de réalisateurs et d’écrivains, des dîners et surtout, le célèbre tapis rouge sur la promenade Marcel Proust. Un vrai plaisir pour les Cabourgeais et les cinéphiles.

Et cette année, le festival nous révèle une bien belle sélection ! Avec des films français mais aussi allemands, belges et italiens, voici la liste des longs-métrages en compétition :

  • A good man de Marie-Castille Mention-Schaar (avec Noémie Merlant, Soko, Vincent Dedienne,  Gabriel Almaer…)
  •  De nos frères blessés de Hélier Cisterne (avec Vincent Lacoste, Vicky Krieps, Meriem MedjkaneMyriam Aja…)
  • Gagarine de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh (avec Alséni Bathily, Lyna Khoudri, Jamil Macraven et  Finnegan Oldfield, Maxime Bracquemart, Denis Lavant…)
  • I am your man (Ich bin dein Mensch) de Maria Schrader (avec Maren Eggert, Sandra  Huller, Dan Stevens…)
  • Une vie démente de Ann Sirot et Raphael Balboni (avec Jo Deseure, Jean Lepeltier, Lucie  Debay, Gilles Remiche)
  • Lei mi parla ancora de Pupi Avati (avec Renato Pozzetto, Fabrizio Gifuni, Stefania Sandrelli, Isabella Ragonese…)
  • The whaler boy (Kitoboy) de Philipp Yuryev (avec Vladimir  Onokhov, Kristina Asmus, Vladimir Lyubimtsev, Nikolay Tatato…)

Et voici les courts-métrages :

  •  On n’est pas des animaux de Noé Debré
  • Ainsi commença le déclin d’Antoine de Paul Rigoux
  • Malmousque de Dorothée Sebbagh
  • Grand garçon de Francis Magnin
  • Les Mots croisés de Nicolas Engel
  • Mon cœur s’invente des souvenirs de Luc Battiston
  • Un Monde sans crise de Ted Hardy-Carnac
  • Le Sang de la veine de Martin Jauvat

Une sélection qui promet de belles surprises…

©Alexandre Di Carlo

Gagner aux échecs [même quand on débute]
Murmures de l’art à la psychanalyse : traversée d’un musée du Réel par Laurie Laufer
Mahaut Adam

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture