Cinema
[Interview vidéo] « L’Art du Regard » : Le sex-toy géant de Nicolas Winding Refn

[Interview vidéo] « L’Art du Regard » : Le sex-toy géant de Nicolas Winding Refn

14 octobre 2015 | PAR Laurent Deburge

En ce troisième jour du Festival Lumière de Lyon, nous avons croisé Nicolas Winding Refn, le réalisateur danois auteur de Drive ou Only God forgives, qui publie un grand beau livre d’affiches sulfureuses, issues du courant de la « sexploitation », soit des films américains des années 1960 n’ayant d’autre but que de servir le voyeurisme du spectateur de cinéma (nous le sommes tous).

Ces affiches servent selon le collectionneur, à « exciter » le lecteur. Il s’agit donc d’une sorte de sex-toy géant, de 34 sur 31 cm, intitulé « L’Art du Regard » et disponible en 1500 exemplaires chez La Rabbia (en collaboration avec l’Institut Lumière et Actes Sud). Comme il s’agit ici de regarder, le commentaire est superflu. Voyez-plutôt. Mais même pour qui souhaiterait détourner son regard, les titres seuls restent évocateurs : « Caught in the act naked ! », « Slaves of Love », « The Sex Shuffle »…

Nous n’avons pas demandé davantage de commentaire à Nicolas Winding Refn, qui est apparu au bar du Carlton en parfaite icône de réalisateur, lunettes aux verres fumés de rigueur, calme, sérieux, plutôt taiseux. Il a pourtant bien voulu se prêter à un petit jeu de questions réponses, qui gardera l’empreinte du mystère.

visuel : capture d’écran et couvertures

« Love is Power, ou quelque choses comme ça », les nouvelles vibrantes de A. Igoni Barrett
[Live Report] Concert Radwimps du 13 octobre 2015 à la Flèche d’Or
Laurent Deburge

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *