Cinema

L’adaptation ciné de l’Homme de Londres de Simenon bientôt disponible en Dvd

12 juillet 2010 | PAR Yaël Hirsch

Malgré les difficultés de production, le cinéaste hongrois Béla Tarr est parvenu à adapter en noir et blanc le roman de Simenon, « L’homme de Londres ». Le résultat est un chef d’œuvre lent et aqueux, à même de faire réfléchir tout un chacun sur les impasses de sa propre vie, disponible en septembre 2010 en coffret Dvd + roman chez Shellac Production.

Gardien d’un port déserté dont le seul lieu vivant est le bar « L’homme de Londres » où se rencontrent des personnages étranges, Malouin (Miroslav Krobot) perd son innocence le jour où il assiste à un meurtre depuis les fenêtres de son bureau. Sa vie familiale commence alors à lui peser et l’homme placide devient agressif vis-à-vis de sa femme (immense Tilda Swinton) et de sa fille, dont il méprise le travail de bonne (Erika Bok). L’exigeant cinéaste Béla Tarr a magistralement adapté le roman de Simenon dans un lent film hypnotique tourné en Corse et en noir et blanc. Dans un style sans âge, qui rappelle Orson Welles mais aussi certains chefs d’œuvres du réalisme poétique, et sur la musique envoûtante de sa complice de toujours Mihaly Vig, le réalisateur suggère l’enfermement, les eaux stagnantes de la vie et de la famille comme un marasme ou une catastrophe de tous les jours et qui se passe encore et toujours en silence. Hué au festival de Cannes en 2007, le film ne connaît pas de spectateurs nuancés : soit l’on adore les longs plans séquences, le style inimitable, et la haute idée du cinéma que transmet Béla Tarr, soit l’on s’offusque devant la lenteur infinie du film, où ce qui importe le plus est ce qui n’est pas montré. A recommander aux esprits patients et aux yeux épris de plans parfaits.

« L’homme de Londres », de Béla Tarr, avec Miroslav Krobot, Tilda Swinton, Erika Bok, Janos Derszi, Agi Szirtes, et Istvan Lénart, 145 min, noir et blanc, sortie français le 24 septembre 2008, sortie du coffret Dvd chez Shellac + Livre de poche de l' »Homme de Londres » de Simenon + Bonus 26 minutes de Making off + Bande annonce, Shellac production, septembre 2010, 25 euros.

The Answer Man ou les limites du feel good
Le Bal du 14 juillet orchestré par Rodolphe Burger aux marches du Palais
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “L’adaptation ciné de l’Homme de Londres de Simenon bientôt disponible en Dvd”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *