Cinema
La révolution cubaine selon Georges Clooney

La révolution cubaine selon Georges Clooney

13 juin 2012 | PAR Elodie Rustant

Quand il ne sirote pas les derniers crus de Nespresso, le ténébreux Georges Clooney s’adonne au métier de réalisateur avec un certain talent.

Pour son 5e long-métrage, il s’attaque à la révolution Cubaine de 1959, et plus particulièrement au personnage méconnu de William Alexander Morgan.

Né Américain, William Morgan combattit le régime du dictateur Fulgencio Batista aux côtés de Che Guevara, dont il ne partageait toutefois pas les idéaux communistes. Arrêté en 1961 il est accusé d’être agent de la CIA et fusillé. Déclaré héros national par Fidel Castro en 1959, il est, avec Che Guevara, le seul étranger à avoir reçu le titre de Comandante.

Intitulé The Yankee Comandante, le film s’inspirera d’un long article du journaliste David Grann récemment publié dans le New Yorker.

Pas de précipitation toutefois car le beau Georges planchera d’abord sur un projet de long-métrage consacré à l’appropriation des œuvres d’art par les nazis durant la Seconde guerre mondiale.

Carolyn Carlson fait danser les tigres dans la maison du thé
Exquise Sonia Wieder-Atherton sous la lune
Elodie Rustant

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture