Cinema

La rentrée 2012/ 2013 de la Cinémathèque : une année sous le signe des Enfants du Paradis et de Jacques Demy

09 juillet 2012 | PAR Coline Crance

Serge Toubiana, directeur de la cinémathèque a annoncé lors d’une conférence de presse la nouvelle programmation de l’antre de tous les cinéphiles pour la rentrée 2012/ 2013. La cinémathèque a voulu cette fois-ci après deux expositions fort réussies sur le film Métropolis et sur le cinéaste Tim Burton,rendre hommage au film Les enfants du Paradis et au réalisateur Jacques Demy ; deux temps forts pour l’illustre bâtiment.

Pourquoi Les Enfants du Paradis ? La Cinémathèque française et la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé possèdent dans leurs collections respectives de magnifiques archives illustrant la production, la réalisation et la sortie de ce film conçu et réalisé dans le contexte particulier de l’Occupation. Affiches, dessins, photos, costumes, appareils, vues stéréoscopiques, scénarios, correspondances… En unissant leurs efforts, la fondation  Pathé et la Cinémathèque proposent aux visiteurs une exposition riche de plus de 300 pièces très originales, consacrée à ce film parmi les plus mythiques de toute l’histoire du cinéma français qui émerveilla et nourrit l’univers du petit Jacques Demy quand à 14 ans, il découvre le film à sa sortie en 1945.  » Oh là là, c’est un chef-d’oeuvre ! » dit le petit Jacquot dans le film d’Agnès Varda consacré au cinéaste.

Et il existe bien une filiation poétique entre ces deux oeuvres. Jacques Demy est un conteur exemplaire à l’univers riche qui dessine un vaste monde traversé de chassés-croisés amoureux. Les villes portuaires en sont les balises qui attachent ses personnages en attente d’un départ vers leur rêve ou leur destin. La Cinémathèque ouvre les portes de cet imaginaire artistique par le biais de cette exposition pour révéler toute la magie de ce monde inventé par Demy. Une invitation au voyage et au rêve dans les chevelures de ses beautés rêvées, filmées.

La Cinémathèque réserve aussi d’autres surprises par ses nombreuses rétrospectives notamment celles consacrées à Pialat, Jean Louis Trintignant, Naomi Kawase, Otto Preminger mais aussi à des personnages plus atypiques dans le paysage cinématographique tel que le cinéaste Uri Zohar devenu rabbin par la suite.

L’année 2012/2013 fêtera différents anniversaires tels que celui des studios Universal  et les cinquante ans des films du Losange.

 

Gagnez 5×2 places pour « La Nuit d’en face » de Raul Ruiz
La sortie du nouveau numéro de VICE magazine se fête le 11 juillet
Coline Crance

2 thoughts on “La rentrée 2012/ 2013 de la Cinémathèque : une année sous le signe des Enfants du Paradis et de Jacques Demy”

Commentaire(s)

  • Jolynar974

    Coucou ! Je voulais savoir quelle était le titre de la musique qui passe en même temps que la pub pour l’affiche ci-dessus au cinéma avant le film. Merci ! Jolynar94

    septembre 3, 2012 at 18 h 42 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *