Cinema

Critique de La Princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier : amère déception

25 octobre 2010 | PAR Coline Crance

La princesse de Montpensier est le dernier film de Bertrand Tavernier. Adapté de la nouvelle au titre éponyme de Madame de Lafayette , ce film relate les atermoiements amoureux de la princesse de Montpensier sous fond de guerres de religions… Le film sort en salle le 3 Novembre. Durée : 2h19 avec Gaspard Ulliel , Mélanie Thierry, Lambert Wilson, Grégoire Leprince-Ringuet, Raphaël Personnaz

Après le très beau Dans la brume électrique , il faut avouer que la Princesse de Montpensier laisse en bouche le goût amer de la déception. Le film est certes de bonne facture. Bertrand Tavernier a su se plonger minutieusement dans ce sanglant 16e siècle et s’approprier grâce à l’aide de son excellent scénariste Jean cosmos, la langue de Madame de Lafayette.

Seulement à force de méticulosité, la passion se fige. La princesse de Montpensier est une histoire de la Passion avec tout ce qu’elle recoupe de sentiments : jalousie, culpabilité, colère … Face à la violence et les enjeux qui déchirent la France dans ce siècle qui n’est que passion, La princesse de Montpensier paraît bien fade. La vertu du Prince de Montpensier telle qu’il semble l’incarner au sein de ce triangle amoureux qui rode autour de la princesse, ne devrait pas empêcher la colère de s’exprimer quand cette vertu est injustement malmenée. Mais Grégoire Leprince-Ringuet paraît ne pas mesurer la portée et la puissance des sentiments qu’une flamme comme celle du prince peut épancher. Dès les premières images, il reste très réservé, ses colères n’atteignent ni la princesse ni le spectateur. Et cette lutte fraternelle entre Henri de Guise, le Duc d’Anjou et le prince de Montpensier semble appartenir plus au domaine d’un jeu amoureux et bavard qu’à celui de la Passion. La Vertu, l’Esprit et la Chair ne se confrontent qu’à travers quelques duels tapageurs qui n’expriment en rien la complexité et le mal-être des sentiments amoureux. Mélanie Thierry pourtant lumineuse , paraît alors être bien seule au milieu de ce triangle amoureux, incapable elle-aussi d’exprimer le désarroi de ses sentiments. Le spectateur aurait aimé voir chaque pore, chaque grain de peau trahir cette passion qui les ronge tous. Et sentir le déshonneur et le malheur de l’amour en chacun d’eux face à cette Passion qui au sens large non seulement en amour mais aussi en politique les pousse déjà aux pires dérives et les éloigne malgré leur éducation très humaniste bien loin des vertus cardinales …Et pourtant tous les éléments étaient réunis dans ce film qui ne peut laisser pour les amoureux de l’œuvre de Bertrand Tavernier qu’une triste déception….


LA PRINCESSE DE MONTPENSIER : BANDE-ANNONCE HD
envoyé par baryla. – Regardez plus de films, séries et bandes annonces.

Dailymotion intègre 50000 vidéos de l’INA
Laurent Garnier en live au Social Club le 10 novembre
Coline Crance

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *