Cinema

La Balade Sauvage, premier film de Terrence Malick, réédité et restauré en copie numérique

26 mai 2011 | PAR Coline Crance

Inspiré d’un fait divers qui défraya la chronique à la fin des années 50, La Balade sauvage est l’oeuvre inaugurale d’un cinéaste qui impose d’emblée un univers visuel et thématique fascinant : des personnagesen osmose avec la nature, mais trouvant difficilement leur place dans la société des hommes, des espaces à la fois désolés et grandioses, et une violence, jamais gratuite, qui surgit de manière inattendue, comme pour rappeler la bestialité de la condition humaine. Un film à découvrir pour les amateurs de Terrence Malick qui reçut la palme d’or pour ce The tree of life dimanche dernier.

 

Sorte de marginal terriblement séduisant, Kit (Martin Sheen) arbore un faux-air de James Dean comme une provocation. Autant dire que son magnétisme quasi animal aimante la toute jeune Holly, à peine 15 ans, qui rêve au prince charmant en lisant des romans-photos… Mais c’est alors que le film prend un virage stupéfiant et que le couple se retrouve projeté, pour ainsi dire, dans une odyssée meurtrière comme malgré lui. Car ces deux êtres fragiles, qui partagent le même sentiment d’avoir été rejetés par leur « communauté », ne vivent que par procuration.

On sera  (ou pas) ému par ce jeune couple naufragé qui s’inventent et s’identifient à des personnages célèbres pour éviter de se confronter au monde.  Terrence Malick réalise un film toutefois d’un esthétisme rare sur un scénario au rythme redondement mené. La version restaurée de ce film permettra donc à tout amateur du cinéaste de (re)découvrir cette,première oeuvre qui met déjà en place l’univers du cinéaste.

La Balade sauvage de Terrence Malick, durée : 1h35 avec Martin Sheen et Sissy Spacek au cinéma le 15 juin 2011.


La Balade sauvage
Bande annonce vost publié par CineMovies.frLes sorties ciné en vidéo

 

Infos pratiques

Lettres et révolutions de Flavia Castro, lucide subjectivité
Une hirondelle fait le printemps- petits objets d’art poétiques
Coline Crance

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *