Cinema
La 21e édition de l’Étrange festival au Forum des images

La 21e édition de l’Étrange festival au Forum des images

01 septembre 2015 | PAR Willy Orr

Du 3 au 13 septembre, la rédaction de Toute La Culture couvre la 21e édition de l’Étrange Festival au Forum des Images.

Lancé en 1993 pour donner à des réalisateurs au style plus déluré que la moyenne une occasion supplémentaire de présenter leurs travaux (Guillermo Del Toro y a notamment été découvert), l’Étrange Festival voit cette année 23 films concourir pour un Grand prix qu’il attribue depuis 6 ans, associé pour l’occasion à la chaîne Canal+ Cinéma. « Le film primé se verra acheté par la chaîne pour une future diffusion à l’antenne » nous précise t-on sur le site officiel du festival.

Qui donc pour succéder à The Voices de Marjane Satrapi, lauréat de l’édition 2014? De la sélection officielle ressortent déjà – sur le papier, à prendre avec des pincettes donc – le nouveau film du réalisateur des films The Ring et The Ring 2 Hideo Nakata, Ghost Theatre, The Visit, un documentaire/fiction du réalisateur danois Michael Madsen (à ne pas confondre avec l’acteur américain, tête de proue du cinéma de Tarantino), Moonwalkers avec monsieur Ron Perlman, La Peau de Bax d’Alex Van Warmerdam, réalisateur du notable Borgman, ou encore le perturbant Baskin de Can Evrenol.

En plus des longs métrages, des courts-métrages sont aussi présentés en compétition. Loin de nous l’idée de snober les programmes courts; Toute la Culture couvrira aussi cette sélection.

Qu’en est-il des films présentés hors-compétition ? Plusieurs cycles sont à prévoir. Un focus sur les Turkish délires, mettant en avant les nombreux remakes du cinéma turc réalisés à partir des années 50 (dans la sélection, notre cœur balance déjà pour Tarkan contre les Vikings et son poulpe géant), une sélection de films de nouveaux talent, une autre prénommée « Mondovision » (tout est dans le titre : vision du monde originale), une autre de documentaires, et une dernière, « Pépites de l’étrange », qui laisse augurer du bon nanar de circonstances

.

A noter, enfin, trois cartes blanches octroyées à des réalisateurs dont le travail semble évoquer le ton si particulier de l’Étrange festival, notamment le « grolandais » Benoit Delépine, auteur avec son camarade Gustave Kervern de plusieurs longs métrages remarqués à juste titre, dont le dernier, Near Death Expérence, mettait en scène l’impayable M. Houellebecq en désabusé (surprise?) près à quitter la vie, se laissant mourir dans une dernière escapade, « D’où vient des nuits d’été la lenteur paresseuse ».

Un programme chargé, donc, et qui commence dès jeudi soir avec en ouverture Brand New-U, thriller futuriste au scénario semblant jouer sur la figure du double, comme le laisse entendre le résumé, encore une fois disponible sur le site du festival : « Dans un Londres futuriste, Slater et Nadia subissent l’assaut d’un groupe d’intervention policière. Nadia est enlevée et Slater se retrouve seul avec le cadavre d’un de ses assaillants qui, une fois démasqué, s’avère être une version à l’identique de sa compagne ». À suivre.

Visuels : (c) DR

Infos pratiques

Musée du Domaine départemental de Sceaux
Echomusée
Clouard-Geraldine_1

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *