Cinema

Kubrick par Scarlett Johansson

17 avril 2010 | PAR Gary Serverian

Accompagnée de Sam Rockwell l’actrice devrait dépoussiérer l’un des scénarios laissé en jachère par le réalisateur.

Oublié, déterré par le beau-fils du cinéaste et éventuellement remis au goût du jour par Scarlett Johansson, le script de Lunatic at Large aura eu une trajectoire pour le moins zigzagante. Et pourtant Kubrick s’y penchait depuis le début de sa carrière. Accompagné de Jim Thompson ( scénariste des Sentiers de la Gloire et de L’Ultime Razia ) ils imaginent un scénario parcouru de références à Freaks. Scénario en immersion dans le milieu forain, où l’on suit les aventures de Johnny acoquiné d’une barmaid séduite lors d’une soirée bien arrosée. Les deux tourtereaux sont par la suite amenés à rencontrer les membres d’une troupe de cirque un peu spéciale puisque composée entre autres d’un homme alligator et d’une naine mi-femme mi-guenon.

C’est à la fin des années 50 que Kubrick commence à travailler sur le script de Lunatic at Large, en s’appuyant sur le roman de Thompson. Le cinéaste compte commencer le tournage après celui de Spartacus ( 1960 ). Mais laissé de côté le scénario tombe dans les oubliettes. En 2006 le beau-fils du cinéaste le déterre après avoir fouillé dans ses archives. Le script a mal supporté le poids des années. Les notes de Thompson ont disparu. Les détenteurs des droits souhaitent alors le remettre au goût du jour en confiant la réalisation du projet à un illustre inconnu, le Britannique Christopher Palmer. Quatre  ans après, toujours rien.

C’est là que Scarlett Johansson et Sam Rockwell interviennent. Les deux acteurs devraient reprendre les rènes du projet… qui ne reste, pour l’heure, qu’un projet puisqu’on ignore encore l’identité du futur réalisateur. On sait seulement que Scarlett Johansson et Sam Rockwell figureront au générique. Et c’est déjà pas mal.

Coline Serreau s’en prend à Akhenaton
Ce week-end au Grand Palais, tournez les pages des livres anciens et découvrez Rimbaud sous un nouveau jour
Gary Serverian

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *