Cinema

Jean Hughes Anglade

23 janvier 2010 | PAR Coline Crance

Jean Hugues Anglade est élève au conservatoire de Paris, il suit les cours d’Antoine Vitez. Il est révélé au cinéma par Patrice Chéreau pour son film Un homme blessé en 1982, début d’une longue collaboration. Jean Hugues Anglade incarne Charles IX dans La Reine Margot de Patrice Chéreau puis tout récemment il est cet étrange « persécuteur » dans le tout récent Chéreau sorti en décembre dernier, Persécution. Néanmoins sa carrière malgré un flottement au début des années 2000, a été marqué par des rencontres avec d’autres réalisateurs tel que Luc Besson pour Subway, Niquita, Jean Jacques Beineix pour 37° degré 2 le matin, ou encore quelques grands noms du cinéma d’auteur de ces deux dernières décennies : Diane Kurys pour L’anniversaire, Villa Amelia de Benoit Jacquot, les cents et une nuits de Simon cinéma d’Agnès Varda …

persecution-anglade

il oriente donc sa carrière vers un cinéma plus indépendant , plus intimiste. Il n’hésite pas à se dévoiler ni à donner de sa personne, comme le prouve L’homme blessé de Patrice Chéreau , premier film, fort et sensible sur le déchirement d’un homme en proie à son homosexualité. Ces interprétations oscillent souvent entre une grande dureté et tendre sensibilité qui émanent de ses personnages complexes et torturés qui font toute la force de ses rôles et leur richesse ; nuances qui marquent l’ensemble de sa carrière comme le montre sa dernière collaboration avec Patrice Chéreau. Cela  lui vaut d’être cette année nommé pour le césar du meilleur second rôle ; nomination qui sanctionne le nouveau tournant que semble avoir pris sa carrière en 2009. En effet depuis un an , il revient sur le devant de la scène avec deux séries qui cartonnent : Sous les vents de Neptune sur France 2 et Broquo sur Canal +.

François Cluzet
Pauline Etienne
Coline Crance

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *