Cinema
Jason Bourne l’héritage : L’aventure continue sans Matt Damon

Jason Bourne l’héritage : L’aventure continue sans Matt Damon

03 septembre 2012 | PAR Yaël Hirsch

Le quatrième épisode de l’adaptation inspirée par la fresque d’espionnage en 10 volumes de Robert Ludlum se poursuit sans suivre les pas du roman. Et il a ses preuves à faire, en l’absence du comédien des trois premiers volets, Matt Damon. Qu’à cela ne tienne, Jeremy Renner propose ses muscles et sa belle gueule pour incarner Aaron Cross, surhomme tout à fait souriant malgré les circonstances. Et c’est le scénariste Tony Gilroy qui prend la suite de Paul Greengrass à la réalisation. Le résultat est un film d’action honnête, mais sans âme. A voir dès le 19 septembre.

L’Affaire Jason Bourne a porté un grave préjudice au projet Treadstone. Mais a également condamné le programme encore plus pointu qui en était issu, Outcome. Cette expérience secrète de mutations du patrimoine génétique de certains agents américains pour en faire des surhommes au service de leur pays est sur le point d’être révélé au monde entier. Ce serait une catastrophe et les hautes autorités de la CIA (parmi lesquelles l’expéditif Edward Norton en colonel Eric Byer) décident de sacrifier le programme et ses « participants ». Les agents survivants sont exterminés à grands renforts d’explosions et une fusillade folle éclate dans le laboratoire où travaillent les médecins qui ont effectué les mutations génétiques. Round 1 : « Numéro 5 », alias Aaron Cross (Jeremy Renner) échappe à la surveillance de la CIA en faisant bouffer son radar à un loup à 5000 m d’altitude. Round 2 : le docteur Marta Shearing (Rachel Weisz) manie à merveille le jeté de soi derrière un bureau et le lancer de chaise roulante ; elle échappe à la fusillade. Round 3 : la CIA ne va pas laisser s’échapper la docteure en génétique qui en sait trop. Mais Aaron a besoin d’elle pour avoir accès à son traitement. Sinon il va douloureusement retomber à un QI et une agilité en dessous de la moyenne. L’un peut donc secourir l’autre dans une course poursuite internationale à la limite de l’in-extremis.

Jolie carte postale qui fait aussi dépliant touristique pour Chicago ou Manille, « Jason Bourne l’héritage » a un côté James Bond des années 2000 que trahit la ressemblance agréable entre Jeremy Renner et Daniel Craig, nez aussi rebondi que les biceps. Si Jason Bourne a perdu son originalité, le film reste honnête car suivant un rythme effréné, sur plus de 2h. Même si le scénario n’est pas bouleversant (pourquoi s’être autant écarté de Ludlum et Lustbader ?), les dialogues souvent à la limite de l’indigent, le rapport quantité / prix est bo. Et, nettement relevé par la grande scène d’action finale : une course-poursuite à moto qui fait retenir son souffle plus de dix minutes. « Jason Bourne, l’héritage » sera donc le joyeux blockbuster de votre mois de septembre, avec d’autant plus de bonheur qu’il ne semble là que pour introduire les deux volets suivants, toujours avec le radieux Jeremy Renner.

« Jason Bourne, l’héritage », avec Jeremy Renner, Weisz, Edward Norton, Joan Allen, Albert Finney, USA, 2h16. Sortie le 19 septembre 2012.

Glee saison 3: « Une orientation très disco »
Sortie dvd : L’assoiffé de Guru Dutt, un classique du cinéma indien empli de musique et de poésie
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “Jason Bourne l’héritage : L’aventure continue sans Matt Damon”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture