Cinema

James Dean aurait 80 ans : Hommage + expo photo

James Dean aurait 80 ans : Hommage + expo photo

09 février 2011 | PAR Christophe Candoni

James Dean aurait eu 80 ans ce 8 janvier s’il n’avait trouvé la mort à seulement 24 ans en 1955 lors d’un accident au volant de sa Porsche 550 Spyder en Californie. Ce tragique évènement sonne la fin de la carrière et de l’existence trop brèves d’une météore du cinéma américain qui restera à jamais l’image d’une jeunesse jouisseuse, mythifiée, éternelle.

Après quelques cours à l’Actors Studio de New-York, James Dean connaît ses premiers succès au théâtre, sur les planches à Brodway. Mais ce sont les plateaux de cinéma qui le propulsent au rang de star : le personnage de Cal Trask dans « A l’est d’Eden » d’Elia Kazan lui vaut une première nomination aux Oscars, puis celui de « La Fureur de vivre » sont deux rôles qui sement le trouble tant on ne parvient pas à déchiffrer ce qui est de l’ordre de la composition et ce qui appartient à l’acteur lui-même dans ce qu’il a de plus personnel, de plus intime. Peu de rôles au cinéma sont des croisements parfaits comme ceux-là entre deux destins. Il n’y a pourtant pas de recettes pour une telle ascension. James Dean possédait une belle gueule, une classe, une élégance aussi rares que radieuses, un génie dramatique et une fulgurance absolue teintée de mélancolie et de déchirure. Son jeu était lunaire et brut, il y avait quelque chose d’enfantin et en même temps d’écorché, de révolté, de quoi devenir une icone.

L’écrivain Jean-Noël Coghe a fait paraître une biographie de Jimmy en 2007, dans laquelle il décrivait l’acteur comme un électron libre, un homme de conquêtes professionnelles et amoureuses, un lecteur cultivé et passionné par les arts, la peinture, la musique ; une soif de vivre et de vitesse qui apparaît rétrospectivement comme la prescience de son destin fatal.

Hommage : la boutique Renoma propose pour l’anniversaire de sa naissance une exposition de photographies. « James Dean – On the road… une vie programmée » du 9 février au 9 mai. 129 bis, rue de la pompe, 16 arr. Du mardi au samedi de 10h à 19h.

Black Swan : Sympathy for the devil
Jewish Connection : l’histoire d’un trafic pas très orthodoxe…
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III).Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

Une réflexion sur « James Dean aurait 80 ans : Hommage + expo photo »

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *