Cinema
J.J. Abrams révèle qui est « Kylo Ren »

J.J. Abrams révèle qui est « Kylo Ren »

28 août 2015 | PAR Elodie Schwartz

Interrogé par le journal Empire, le réalisateur du nouveau volet de la saga Star Wars a révélé, en partie, qui était Kylo Ren, nouveau personnage charismatique…

Kylo Ren est l’un des nouveaux méchants qui apparaîtra dans Star Wars : Le réveil de la force dont la sortie en salles obscures est prévue pour le 18 décembre prochain. Mais si ce personnage tapis dans l’ombre était encore méconnu de tous, il n’est désormais plus si mystérieux que cela. En effet, le voile se lève peu à peu sur le personnage incarné par l’acteur Adam Driver.

Dans une interview accordée au journal Empire, J.J. Abrams, le réalisateur du nouveau volet de Star Wars, a révélé la provenance de Kylo Ren. Il « n’est pas un Sith. Il est au service du leader suprême Snoke, un des grands personnages du côté obscur de la Force », a-t-il déclaré. Ren n’est donc pas son nom de famille (pour le moment inconnu) mais bien une marque de distinction, au même titre que « Darth » pour les Sith puisqu’il a rejoint les Chevaliers de Ren.

Pour ce qui est de son masque, J.J Abrams a expliqué que la ressemblance avec celui de Dark Vador n’était pas anodine : « Le film expliquera l’origine du masque et d’où il vient mais son design a bien sûr été pensé comme un clin d’œil au masque de Vador. Kylo Ren est tout à fait au courant de tout ce qui s’est passé avant, et c’est même un des éléments de l’intrigue du film. »

Appuyant les propos tenus par Lawrence Kasdan, co-scénariste du film, le réalisateur a ajouté : « Kylo Ren est du prototype du méchant qui fomentent ses plans diaboliques très calmement ». Du côté obscur, Kylo Ren devrait donc diriger les soldats du Premier Ordre. Organisation qui, selon RTL, a fortement été inspirée par le parti Nazi.

« Tout ça est le résultat de conversations où nous nous sommes demandés ce qui se serait passé si les Nazis réfugiés en Argentine avaient recommencé à travailler ensemble », aurait souligné J.J Abrams. « Et si le Premier Ordre existait en tant que groupe qui admire l’Empire ? Et s’ils percevaient le travail de l’Empire comme incomplet ? Et s’ils voyaient Dark Vador comme un martyr ? Est-ce qu’ils pourraient décider de terminer ce qui avait été commencé ? » Autant de questions dont les réponses seront dévoilées le 18 décembre prochain.

Visuel : © Drew Struzan

Le Queen Club Paris déménage
Le premier texte de J.R.R. Tolkien publié au Royaume-Uni
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *