Cinema
« Ibrahim » de Samir Guesmi remporte le Grand Prix du Jury du Festival Premiers Plans

« Ibrahim » de Samir Guesmi remporte le Grand Prix du Jury du Festival Premiers Plans

01 février 2021 | PAR Yaël Hirsch

Alors que le Festival d’Angers, Premiers Plans, avait lieu cette année en ligne, le jury présidé par Pierre Salvadori a remis son Grand Prix à un Premier long métrage déjà repéré par la compétition officielle du Festival de Cannes : Ibrahim de celui qu’on connaissait jusqu’ici comme acteur, Samir Guesmi. 

Destinée à révéler de nouveaux talents européens, la compétition du Festival Premiers Plans évolue de plus en plus vers un cinéma qui dépasse les frontières entre documentaire et fiction. Cette année. Le Grand Prix, Ibrahim, avec un acteur principal, Abdel Bendaher, repéré Porte de Montreuil pour incarner le fils prodigue d’un papa écailler et fier dans un film qui dessine à la fois la dureté des classes sociales et une relation père-fils forte… 

Le Grand Prix du jury diagonale, Petit Samedi, de la belge Paloma Sermon-Daï, met en scène et fait dialoguer en intérieur une mère et son fils désormais adulte qu’elle a soutenu quand sa vie s’embourbait. ET la mention spéciale du jury, The earth is blue as an orange d’Iryna Tsilyk documente la vie d’une mère de deux enfants dans une zone de conflit en Ukraine. Enfin, parmi les longs primés, le sympathique Kiosk, d’Alexandra Pianelli filme la vie depuis l’intérieur d’un Kiosk à journaux de la Place du Trocadéro à Paris. Ghosts de Azra Deniz Okyay fait vivre « La Nouvelle Turquie » à partir de 4 destins se croisant dans un quartier d’Istanbul en pleine gentrification et le second long métrage de l’autodidacte roumain Bogdan Theodor Olteanu, Mia missed her revenge suit la vengeance d’une actrice abandonnée par son homme sur un mode qui flirte presque avec la téléréalité.

Une compétition riche et sociale, donc pour une édition également marquée par une rétrospective Chantal Akerman en partenariat avec la 25e heure et la Cinetek. 

visuel : Logo Ibrahim Lauréat Angers(c) Le Pacte

Possessor Grand Prix du 28e festival de Gérardmer
« Ce monde est tellement beau » de Sébastien Lapaque: errance parisienne par temps de pluie
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture