Cinema
« Hunted » : la chasse à l’homme forestière de Vincent Paronnaud

« Hunted » : la chasse à l’homme forestière de Vincent Paronnaud

21 septembre 2020 | PAR Simon Théodore

Proposé dans la sélection officielle du premier week-end fantastique de Strasbourg, Hunted est le nouveau long métrage de Vincent Paronnaud. Connu pour avoir co-réalisé Persepolis avec Marjane Satrapi, le cinéaste et auteur de bande dessinée français s’essaie à un tout autre registre avec une chasse à l’homme dans la forêt.

Dans ce film entre le « rape and revenge » et le survival, une jeune femme est enlevée par deux hommes. À la suite d’un accident, elle se retrouve traquée par ses ravisseurs, prêts à réaliser un nouveau snuff movie. S’ensuit alors une course poursuite de plus d’une heure dans la forêt. La nature devient le meilleur refuge de la victime et le pire cauchemar des agresseurs. Après Persepolis (2007) et Poulet aux Prunes (2011), Vincent Paronnaud s’essaie donc à un tout autre genre avec un film violent, esthétique et intense.

Grâce à la bonne interprétation de l’actrice belge Lucie Debay, qui avait déjà tourné dans le court métrage Territoire (2014) du même réalisateur, le spectateur s’immerge dans cette course poursuite effrénée et assiste aux malheurs et déboires de la jeune héroïne. La nature, à la fois sombre et vivante, devient alors le décorum pour évoquer l’émancipation de la femme et l’affirmation d’un personnage fort. Les protagonistes changent progressivement de posture, passant statut de traqueurs à celui de traqué, et cette course poursuite se transforme en enfer, pour les uns comme pour les autres… Alors que folie et désir de vengeance se répondent dans ce film, Arieh Worthalter (À Coeur Battant) s’avère également très convaincant et déshumanisé dans le rôle du kidnappeur psychopathe.

En plus de la qualité des acteurs, la manière dont est filmée cette nature, d’abord hostile, propose un cadre immersif. Filmée de nuit comme de jour, celle-ci s’avère, parfois brumeuse, mais également belle et vivante. Chaque moment clé du film, faisant passer d’une étape à l’autre dans cette chasse à l’humain et augmentant la tension d’un cran, est le résultat d’une interaction avec la nature. Les animaux, les rivières, les feuilles mortes, etc., Vincent Paronnaud explore toutes les possibilités qu’elle offre et les utilise de manière intelligente. Dans Hunted, la dimension écologique du propos ajoute alors une lecture supplémentaire à ce projet déjà engagé…

En somme, ce film s’avère être convaincant, intelligent et immersif. Avec Hunted, Vincent Paronnaud apporte sa pierre à l’édifice du genre survival grâce à un long-métrage engagé et des acteurs talentueux.

Hunted de Vincent Paronnaud. Avec Lucie Debay, Arieh Worthalter et Ciaran O’Brien. Genre : survival. Durée : 1h27.

Visuel : © affiche du film.

3×2 places à gagner pour la performance du collectif Lova Lova au FITE à Clermont Ferrand
La Bohême sonne la renaissance de la fête musicale à Liége
Simon Théodore

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *