Cinema

Halal police d’état: le nonsense d’Eric et Ramzy

Halal police d’état: le nonsense d’Eric et Ramzy

23 février 2011 | PAR Gilles Herail

Sorti le 16 février, Halal police d’état est à l’image de son duo phare: décalé, inqualifiable et parfois drôle. La critique de ce film où l’absurde fait loi, sans souci des éventuels rires des spectateurs. Du grand n’importe quoi assumé.

Synopsis officiel: Paris 2011, un serial killer sévit dans les épiceries de Barbès. Parmi les victimes, la femme d’un diplomate Algérien. C’est assez pour que la Police Algérienne entre en jeu et mette à disposition de la Police Nationale Française le plus grand duo de flics d’Afrique du Nord… l’inspecteur Nerh-Nerh et Le Kabyle, deux blédards aux méthodes pas très … académiques.

Par une ironie du sort amusante, Eric et Ramzy ont obtenu contre leur gré la carte dans certains médias élitistes. La bizarrerie de Steak et Seuls two a reçu un soutien critique surprenant de la part de journaux réputés difficiles qui y analysent entre autres un manifeste dadaiste. Soit… Si le cinéma des deux comiques bénéficie d’une réelle liberté, leur prêter une intention d’anarchie artistique revient peut être à le surestimer. Eric et Ramzy veulent faire rire, sans message aucun, sans arrière pensée et c’est cette gratuité naïve qu’il leur faudra conserver.

On a souvent classé les comédies du couple dans la catégorie des œuvres populaires, grand public. C’est oublier leur principale caractéristique. Leurs blagues ne sont pas là pour faire rire le public mais pour les faire rire eux. Cet égoïsme assumé tranche avec les deux traditions de la comédie. La soit disant « mécanique » du rire à la Veber où les gags sont millimétrés pour obtenir l’hilarité à un moment t. Le genre de la comédie sympathique, sa bonne humeur contagieuse, son ton de feel good movie dont les femmes du 6ème étage sont le dernier exemple.

Halal police d’état ne cherche ni à faire rire par sa précision ni à provoquer l’empathie et ressemble plus à une version bledarde du chef d’oeuvre crétin Protéger et servir. Eric et Ramzy y accumulent tout et n’importe quoi, parodient à tout va, jouent sur l’humour ultra répétitif (les accents des deux personnages) et l’absurdité totale (les extra terrestres). Sur dix conneries à l’écran, certaines font sourire, d’autres provoquent un franc rire, le reste laisse indifférent. La comédie n’est pas en soit réussie mais peut faire passer un bon moment aux aficionados, aux initiés et aux adeptes de Rubber de Quentin Dupieux qui allait cependant plus loin dans son dépassement des codes classiques du cinéma.

Avec Eric et Ramzy, on aime ou on ne comprend pas: Halal police d’état n’échappe pas à la règle. On regrettera cependant deux éléments qui nuisent à leur douce idiotie qui séduit encore par instants. La réalisation se sent obligée de suivre les codes de la maison mère, Europacorp dans une bouillie visuelle très clipesque, à coups de mouvements saccadés de caméra qui irritent. Halal police d’état marque aussi peut être la première intrusion d’Eric et Ramzy dans la blague politique, celle qui se veut anti politiquement correct, qui se joue des clichés racistes, fait des allusions au gouvernement en place. Un brin donneur de leçons…

Des critiques dithyrambiques dans les cahiers du cinéma ne doivent pas faire oublier aux deux joyeux lurons qu’ils sont bien meilleurs en racontant n’importe quoi, en prenant des accents stupides et en installant des scènes au rythme absurde (5 minutes de bonheur pur où Ramzy empêche de passer Eric dans une bouche d’aération dans La tour Montparnasse). Eric et Ramzy restent globalement fidèles à leur style et semblent continuer à se faire rire. Espérons qu’ils sauront maintenir le caractère plaisamment  inutile de leur production, une qualité rare!

Gilles Hérail

Halal police d’état, une comédie de Rachid Dhibou avec Eric Judor et Ramzy Bedia, sortie en salle le 16 février 2011, 1h38

Gagnez 10×2 places pour la Soirée du vendredi au Cab avec MARKY MARC & FRANCK DONA le vendredi 4 mars 2011
Carte blanche à Saâdane Afif, quand l’art plastique devient musique
Gilles Herail

One thought on “Halal police d’état: le nonsense d’Eric et Ramzy”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *