Cinema

Gangs of Wasseypur – épique, sanglant, malin : découvrez le nouveau cinéma indien

Gangs of Wasseypur – épique, sanglant, malin : découvrez le nouveau cinéma indien

10 juillet 2012 | PAR La Rédaction

Présenté à la Quinzaine des réalisateurs, cette année à Cannes, « Gangs of Wasseypur » a fait son petit effet : 5 heures d’épopée offertes aux festivaliers… qui se sont montrés ravis! Peu de films arrivent à tenir le spectateur en alerte pendant deux heures, alors pendant cinq heures vingt…. Pourtant Gangs of Wasseypur y parvient grâce à un savant mélange de violence absurde, musique assourdissante, story-telling à 100 à l’heure, le tout saupoudré de romance et d’humour. Une fresque à découvrir calmement au creux de l’été, puisqu’il est à l’affiche à partir du 25 juillet.

On s’installe dans son fauteuil, un peu inquiet à l’idée de passer l’après midi en compagnie de gangsters indiens – surtout si l’on n’est pas friand de films Bollywood. Mais les réticences s’évanouissent dès l’ouverture, incroyable scène de fusillade où un gang tente littéralement de détruire une maison à coups de tirs de mitraillette. On est ensuite amené cinquante ans en arrière, pour voir se dérouler l’écheveau de violence : en deux mots, une histoire de rivalité entre deux familles sur plusieurs générations (un arbre généalogique est même distribué au début de la projection – comme si le film nous laissait le temps de vérifier qui est le fils de qui). Pas une seconde de répit entre trahisons, recompositions, et amours contrariées pour des personnages à l’image du film en lui même : bigger than life.

Mais l’histoire importe peu tant on est entrainé par le pur rythme du film. Pas la peine de compter le nombre de meurtres, il doit y en avoir à peu près un toutes les cinq minutes – sur fond d’une bande son tonitruante mixant musique indienne et électro (BO, ici). Assez vite, on se retrouve à jubiler devant ces explosions de violences chorégraphiées au millimètre. Pour se défendre de tout sadisme, plaidons la virtuosité de la mise en scène – ou la perte de nos neurones, peu habitués à un tel déferlement.

Hybridation entre les codes du film de gangster américain et l’ampleur bollywoodienne, Gangs of Wasseypur réussira-t-il à dépasser le cercle des fans de films de genre ? Sa durée sera le principal obstacle, mais ne vous laissez pas effrayer : vous ressortirez complétement sonnés, avec un sourire aux lèvres … et le sentiment d’avoir fait une vraie découverte de cinéma.

Gangs of Wasseypur, de Anurag Kashyap, avec Manoj Bajpayee, Richa Chaddha, Reema Sen, Tigmanshu Dhulia, Jaideep Ahlawat, Piyush Mishra, Long métrage, Inde,  5h20. Sortie le 25 juillet 2012.

Renée Zachariou.

Réédition de pamphlets de 1925 de George Grosz contre les avant-gardes
Les Mains Armées d’un père et de sa fille selon Pierre Jolivet
La Rédaction

One thought on “Gangs of Wasseypur – épique, sanglant, malin : découvrez le nouveau cinéma indien”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *